L'ANPP, la FELCOOP, la FNPF et l'AOP Tomates et Concombres de France se mobilisent

Les producteurs de fruits et légumes déposent plainte contre le député Julien Bayou

Le 18 novembre 2022, l’Association Nationale Pommes Poires (ANPP), la Fédération Française de la Coopération Fruitière, Légumière et Horticole (FELCOOP), la Fédération Nationale des Producteurs de Fruits (FNPF) et l’Association d’Organisation de
Producteurs « Tomates et Concombres de France » annoncent porter plainte contre Monsieur Julien Bayou. 

Le 23 août 2022, lors d’une interview sur la chaîne de télévision BFM-TV, Monsieur Julien Bayou, député Europe Ecologie les Vert (EELV), a explicitement encouragé les actes de destruction contre les réserves
d’eau agricoles, et assuré qu’il soutiendrait devant les tribunaux toute personne commettant de tels actes.


© @FNPFruits 

Les 29 et 30 octobre 2022, répondant à cet appel à la destruction des réserves d’eau agricoles, plusieurs manifestations particulièrement violentes ont eu lieu contre le projet de construction de réserves d’eau à Sainte-Soline, provoquant des dizaines de blessés, et la dégradation du matériel et des propriétés privées des agriculteurs. Ces réserves d’eau ont pourtant fait l’objet d’autorisations administratives, toutes confirmées en justice.

Des destructions injustifiables, subies par le monde agricole et la population
Ces réserves d’eau nécessaires à l’agriculture française, confrontée à des périodes de sécheresse de plus en plus courantes, permettent de stocker de l’eau pendant la période hivernale de hautes eaux afin de
disposer de réserves pour l’agriculture pendant les périodes de sécheresse. Cette pratique permet ainsi de diminuer les prélèvements dans les nappes phréatiques l’été et donc de diminuer le stress hydrique au moment où la ressource en eau est la plus exposée et la plus fragile. Les retenues d’eau sabotées bénéficient à des centaines de paysans qui travaillent dans des exploitations familiales de petites surfaces (entre 2,5 et 18 hectares), engagées dans des démarches écologiques vertueuses (pratiques raisonnées, bio…). Les destructions opérées par des militants environnementalistes vont à l’encontre du besoin de nourrir la population et l’objectif de souveraineté alimentaire du pays. 

Aucune personnalité politique ne doit s’autoriser à encourager des actions d’éco-sabotage.
En appelant à la destruction de ces réserves d’eau, Monsieur Julien Bayou a directement encouragé et provoqué, mais aussi légitimé la commission des évènements de Sainte-Soline. Les propos de Monsieur Bayou s’inscrivent dans un contexte d’une violence importante et motivée, commise tant à l’encontre des agriculteurs que de leurs installations : plusieurs rapports parlementaires ont récemment confirmé la surmortalité par suicide des agriculteurs, notamment en raison du sentiment de dénigrement dû à l’agribashing permanent qu’ils subissent.

Condamner ces agissements : une priorité pour les producteurs de fruits et légumes
A l’heure où les agriculteurs subissent de plein fouet de multiples crises et où les surfaces cultivées de fruits et légumes baissent au fil des années sur notre territoire, l’ANPP, FELCOOP, la FNPF et l’AOP
« Tomates et Concombres » de France considèrent qu’il est important de ne pas laisser impunis les propos de Monsieur Julien Bayou ; l’objectif étant de provoquer la destruction d’infrastructures agricoles très onéreuses, constituant l’outil de travail des agriculteurs.

C’est dans ce contexte que ces quatre fédérations et associations ont décidé de déposer une plainte à l’encontre de Monsieur Julien Bayou auprès du Procureur de la République de Poitiers.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)