Un détaillant salue la qualité des importations espagnoles, malgré les retards causés par la grève du port

Les raisins sud-africains localement stockés par précaution

Les volumes de raisins sur le marché sud-africain sont très élevés car les producteurs refusent de prendre des risques concernant la durée de conservation de leurs raisins. Au lieu d'exporter, ils choisissent de garder une plus grande partie de leur récolte chez eux pour le moment.

Les volumes de raisins arrivent au compte-goutte dans les magasins, afin d'assurer une qualité conforme aux normes, suite aux récentes et abondantes pluies, accompagnées par endroit de grêle.

« Il est  difficile de quantifier l'étendue des dégâts et l'impact de la grêle et de la pluie », déclare un négociant en raisin, « mais le fait est qu'il y a davantage de refus dans les entrepôts. »


Starlight

Très bonne saison d'importation pour les raisins espagnols
Il arrive que les producteurs récoltent leurs premiers raisins trop tôt pour profiter des prix élevés, ce qui affecte naturellement la qualité gustative. C'est pourquoi certains détaillants proposent encore les derniers raisins espagnols, même si ceux-ci sont deux fois plus chers que les raisins nouveaux du pays.

La saison d'importation espagnole a été excellente, dit un acheteur au détail, et la qualité était au rendez-vous, même avec les retards de conteneurs dus à la grève du port.

Qualité gustative supérieure pour les raisins locaux précoces
Mais cette année, les producteurs ont attendu plus longtemps avant de récolter les raisins les plus précoces. 

A droite : raisins doux précoces

« Les sucres ne sont pas beaucoup plus élevés, mais la qualité gustative est nettement meilleure », remarque un exportateur.

Sur le marché municipal, un agent spécialisé dans les raisins convient que les tout premiers raisins étaient remarquablement plus sucrés que les autres années.

Les volumes de raisins sont suffisants, bien que la demande soit faible, comme c'est souvent le cas au milieu du mois.

Ventes léthargiques, selon le négociant en raisins
Les prix ont commencé par être élevés, comme c'est toujours le cas au début de la saison. Actuellement, il se situe entre R100 (5,6 euros) et R150 (8,4 euros) pour un colis de dix barquettes de 500 g. Les colis vrac de 4,5 kg arrivent plus tard dans la saison.

« Chaque année, nous commençons en fanfare, mais j'ai l'impression que les ventes sont plus léthargiques que les autres années cette fois-ci ». Il remarque qu'il n'a pas entendu parler des dégâts causés par la grêle ou d'autres problèmes de qualité chez ses producteurs.

Selon AMT Trends, les volumes de raisin ont augmenté de 74 % au cours de la semaine dernière, avec une baisse concomitante de plus de 40 % des prix. Le prix moyen d'un kilo de raisin est maintenant de R37,73, soit un peu plus de 2 euros.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)