Moins de raisin de table précoce venu d'Afrique du Sud

L'industrie sud-africaine du raisin de table a tenu sa première session du calendrier 2022-2023 de  réunions commerciales, notant que les premiers volumes d'exportation seront inférieurs à ceux de la saison dernière.

Actualités régionales
Les provinces du Nord ont connu un début de saison raisonnable mais les volumes devraient diminuer par rapport à la saison dernière. Le marché local a été au centre des opérations au cours des premières semaines. Les pluies des semaines 44 à 46 ont légèrement ralenti le conditionnement des raisins de la meilleure qualité destinés aux marchés d'exportation.

Dans la vallée de Orange River, les activités de cueillette et d'emballage ont commencé avec des températures plus fraîches, ce qui favorise la coloration. La récolte devrait être moins importante car les producteurs n'ont pas préparé certains cultivars à l'exportation en raison des conditions du marché.

Marketing, logistique et climat
Les processus logistiques se sont améliorés, du fait d'une communication plus efficace entre différents acteurs. Actuellement, il semblerait qu'il y ait suffisamment de conteneurs et de navires disponibles. L'augmentation significative des coûts dans la chaîne de distribution et de commercialisation du raisin de table met les producteurs sous pression, les coûts directs moyens de production ayant augmenté de plus de 16 %. Il convient de noter le changement structurel à long terme de l'offre en provenance d'Afrique du Sud, qui est influencé par les (nouveaux) cultivars, le volume global de la récolte et les conditions du marché.

À ce jour, le Pérou expédie davantage de raisins vers l'Amérique du Nord, principalement en raison de la vigueur du dollar américain, établissant des prix de vente intéressants comparé à ceux qui peuvent être obtenus en Europe. Tout indique une forte demande de raisins jusqu'à Noël et peut-être jusqu'au début de la nouvelle année.

Orange River est actuellement en crue. Cela ne devrait pas avoir d'impact significatif sur la production de raisin de table, mais pourrait affecter l'irrigation.

Les températures ont été inférieures à la moyenne l'année dernière, avec des changements à venir à partir de janvier/février 2023, lorsque le cycle météorologique actuel de La Niña prendra fin. Pour les régions à pluviométrie estivale, c'est une bonne nouvelle, car des conditions plus sèches sont attendues à partir de janvier/février 2023 en deuxième partie de saison. Selon le météorologue Johan van den Bergh, les régions à pluviométrie estivale ont reçu plus de pluie cette année que la moyenne des cinq dernières années, en raison de La Niña.

Pour plus d'informations :
AJ Griesel
South African Table Grape Industry
Tél. : +27 21 863 0366
info@satgi.co.za 
www.satgi.co.za 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)