Christoph Bouvry, de chez Bouvry :

Les raisins et les clémentines sont toujours très demandées en fin d'année

Traditionnellement, à l'approche des vacances, les affaires sont plus calmes pour Bouvry à Bruges. « C'est actuellement le cas, mais dès que les vacances scolaires approchent, tout s'accélère », nous confie Christoph Bouvry, du grossiste du même nom. « Les raisins et les clémentines sont toujours plébiscitées en fin d'année. Les ventes de légumes d'hiver comme le chou-fleur sont de plus en plus dynamiques. »

Aucun doute, comme le fait remarquer Christoph, que le raisin dépote chez le grossiste ! « La variété Autumn Crisp d'origine italienne fonctionne très bien en ce moment, mais c'est bientôt la fin de la saison. Ensuite, nous passerons aux fruits péruviens. Nous n'avons donc pas à nous plaindre de l'offre sur ce produit. Combiné à la demande que l'on connaît actuellement, ça donne de bons prix, comparables à ceux de l'année dernière. »

Par ailleurs, le commerçant constate un changement dans la demande de clémentines. « Les agrumes sont toujours les stars à cette époque de l'année, et là on s'oriente de plus en plus vers les clémentines sans feuilles. En ce qui concerne les légumes d'hiver, le chou-fleur reste une valeur sûre. Notre offre est conséquente, car nous avons plusieurs producteurs qui cultivent ce chou tout au long de l'hiver. En outre, nous proposons également le produit espagnol. Les prix se tiennent à un niveau très correct. »

En ce qui concerne les tomates, Christoph s'attend aux difficultés récurrentes de l'hiver. « Nous finissons avec la récolte locale en ce moment. Mais la nouvelle saison risque d'être chaotique. De nombreux producteurs n'ont pas mis en place ou ont retardé leurs plantations, de sorte que l'offre va devoir venir d'Espagne. Ces tomates ne sont pas bon marché non plus. Nous voulons quoi qu'il arrive être en mesure de tout proposer, mais avec les tomates, ça va être problématique. » Cette volonté de disposer d'une large gamme, quasi complète, va chercher vers les catégories de produits plus chers, comme les mangues avion et les ananas. « On vend toujours, mais on voit bien que les gens abandonnent en premier ce type de produits, en raison de l'inflation. Si la situation financière l'exige, les choix se porteront naturellement sur des alternatives moins chères. »

Une grande partie de l'offre en fruits de l'entreprise Bouvry est commercialisée sous sa propre marque Star Class. « Nombreux sont les clients qui insistent pour avoir des produits Star Class. La demande en fruits à pépins et petits fruits augmente encore. » Cependant, d'autres marques du groupe Primamundo, dont fait partie Bouvry, ont également le vent en poupe. « Dans la période à venir, nous proposerons de plus en plus de produits sous les marques Papillon et Cordero. Papillon, qui couvre traditionnellement les oranges, va se diversifier vers d'autres catégories comme les fruits rouges. Elle offre un certain standard de qualité, qui, nous le voyons, est appréciée par nos clients. »

Répartir les risques
Le grossiste approvisionne détaillants, grossistes, vendeurs de marché et magasins spécialisés. « C'est notre atout. Si un segment de clients ne se porte pas bien, il y en a toujours un autre pour se rattraper. C'est comme ça qu'on répartit les risques. Nous nous situons près de la côte, et si celle-ci est très fréquentée, comme ce fut le cas l'été dernier, des ventes moindres dans les terres peuvent être absorbées. » Pourtant, Christoph a une certaine appréhension quant à la période à venir. « Les temps sont incertains pour moultes personnes se trouvant actuellement dans des situations délicates en matière de coûts et d'inflation. Je pense que le plus gros impact des coûts énergétiques va encore venir, mais nous devrons l'évaluer avant de prendre des mesures impactantes. Pour l'instant, il s'agit de se concentrer sur l'illusion du jour et de ne pas regarder trop loin devant soi. »

Pour plus d'informations :
Christoph Bouvry
Bouvry
Tél. : +32 (0)50 45 9060
info@bouvry.be 
www.primamundo.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)