Graham Forber - G's

« Il existe un réel potentiel pour nos produits en Asie »

Love Beets de G's est un produit bien connu en Europe et à l'étranger. Lancé aux États-Unis il y a 10 ans, il a également gagné du terrain en Asie et en Australie grâce à un partenariat avec la société australienne One Harvest. La marque est également présente sur le marché sud-africain.

« One Harvest a décidé de se concentrer sur le marché intérieur australien, nous avons toujours d'excellentes relations avec la société, mais nous continuons maintenant à développer la marque Love Beets depuis le Royaume-Uni, car nous ne voulions pas perdre le marché de l'Asie du Sud-Est qui avait été construit », explique Graham Forber de G's. « Maintenant que la plupart des restrictions de voyage de Covid ont été levées en Asie du Sud-Est, nous pouvons développer davantage ce marché. »

G's Fresh était présente à l'Asia Fruit Logistica début novembre pour promouvoir principalement la marque Love Beets, mais aussi pour sonder l'intérêt pour leurs autres produits tels que les salades et les légumes verts à feuilles.

« Il y a certainement un potentiel pour nos produits en Asie, et nous avons eu beaucoup d'intérêt pour Love Beets. Le marché asiatique est normalement bien approvisionné par des pays comme l'Australie, mais la chaîne d'approvisionnement mondiale est sous pression en raison des problèmes climatiques, alors si nous pouvons nous engager auprès de nos clients et combler les lacunes, nous le ferons. »

Graham et sa collègue Sarah Huntley à l'Asia Fruit Logistica

G's Fresh n'est pas la seule entreprise britannique à explorer des marchés plus lointains. Traditionnellement, les entreprises britanniques approvisionnent le marché national et exportent éventuellement un peu vers l'Europe ou la Scandinavie. Avec le Brexit, l'Europe est devenue plus difficile et la montée en flèche des coûts de production a fait que même le marché intérieur est difficile avec des importations moins chères.

« Nous devons nous tourner vers de nouveaux marchés et, bien que le ministère du Commerce et de l'Industrie (DTI) ait été formidable, ses financements sont limités et vont aux produits les plus rentables. Il faut davantage d'aide et de soutien pour les autres produits destinés à l'étranger. Il y a beaucoup de bons marchés en Asie vers lesquels envoyer nos produits, car les consommateurs asiatiques veulent des aliments occidentaux de haute qualité. » 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)