BASF organise une réunion consacrée exclusivement à cette variété

Comment inverser la tendance à la baisse des melons Piel de Sapo

Jeudi 24 novembre dernier, l'activité de semences horticoles de BASF, qui opère sur le marché sous la marque Nunhems, a réuni le secteur espagnol de la production et de la commercialisation du melon Piel de Sapo pour analyser la situation actuelle de ce fruit et présenter certaines de ses opportunités de croissance continue. À cet effet, la réunion, qui a eu lieu à Murcie, a vu la participation de Javier Iglesias et Rodolfo Vidal, analystes de Kantar, qui ont présenté une analyse détaillée du marché et du profil des consommateurs.

« Plus de 70 % des consommateurs de melon Piel de Sapo ont plus de 50 ans », ont-ils expliqué, ouvrant ainsi la porte au « rajeunissement » d'une catégorie qui, chaque été, souffre de plus en plus de la concurrence d'autres fruits hors saison, comme la mandarine ou l'avocat. De même, en ce qui concerne la carte de la consommation, « elle se concentre en Andalousie et dans la péninsule de Levante, alors qu'il existe encore d'excellentes opportunités de croissance dans le reste des régions. » 

« En revanche, les formats de commodité (gamme IV) ne parviennent toujours pas à séduire les consommateurs, qui recherchent des tailles plus conformes aux nouvelles unités familiales. La promotion d'un format plus adapté au consommateur actuel, sans sacrifier la qualité, représente une opportunité clé pour l'avenir de ce produit. » 

Résistances, saveur et post-récolte
Sans perdre de vue l'évolution du marché du Piel de Sapo, BASF continue d'axer son amélioration génétique sur le goût. « Ce n'est pas négociable », a affirmé Juan Pedro Pérez, responsable régional des cultures pour le melon et la pastèque EMEA chez BASF, qui n'a pas hésité à désigner la perte de qualité gustative comme l'une des causes de « la tendance à la baisse » dans cette catégorie.

« La recherche d'une plus grande résistance comme garantie de rentabilité pour l'agriculteur est, en revanche, le deuxième pilier qui sous-tend le développement de nouvelles variétés par la multinationale. Après avoir trouvé une résistance au virus de New Delhi (ToLCNDV) et mis sur le marché ses premières variétés commerciales, ils se concentrent aujourd'hui sur la résistance à l'oïdium et aux pucerons », explique la BAF.

Enfin, BASF est consciente que, sur un marché mondial, le produit de contre-saison continue d'être la clé et, à cette fin, elle continue d'améliorer la post-récolte, « sans sacrifier la qualité ou la saveur », a commenté M. Pérez, en insistant : « Nous devons trouver l'équilibre parfait entre la saveur et la durée de conservation. » 

Un portefeuille en phase avec le marché
Parmi les derniers ajouts à son portefeuille de melons Piel de Sapo, BASF a mis en avant des variétés telles que Rockero F1, « qui s'est avérée être une variété polyvalente, car elle se porte très bien en Espagne, au Sénégal et même au Brésil. » De même, Kumara F1, avec Kudoru F1, complète sa gamme de mini-melon Piel de Sapo Kukino.

Pour plus d'informations :
Nunhems
Tél. : +34 950 497 776
nunhems.customerservice.es@vegetableseeds.basf.com 
www.nunhems.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)