Réunion internationale asperge 2022

Actualités et chiffres des filières asperges des Pays-Bas, de Grande-Bretagne et d'Allemagne

Retour sur la première édition de l'International Asparagus Meeting, qui a donc eu lieu pendant le salon de l'asperge et de la fraise expoSE à Karlsruhe. Récemment, nous avons déjà publié divers compte-rendus concernant la culture et la commercialisation des asperges au Canada, en Grèce et en Italie. Voici maintenant les données correspondantes de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et des Pays-Bas.


(de gauche à droite :) Guy Dubon, Michael Koch, Will Teeuwen, John Chinn, Frédéric Faillières, Isabelle Kokula, Amélie Lachapelle, Dimitris Gkouderis, Christian Befve, Marcello Sbrighi, Antonio Zamora et Eva Harti.

Pays-Bas : 16.000 tonnes, 88 % d'asperges blanches
Will Teeuwen, directeur de Teboza, a présenté les données concernant la filière asperges aux Pays-Bas. Selon lui, le nombre de producteurs a sensiblement baissé, avec 500 en 2021, contre 700 en 2018 et 800 en 2014. La production de 18.000 tonnes en 2021 est restée relativement stable par rapport aux années précédentes, avec une légère baisse (en comparaison : 21.000 tonnes en 2018 et 16.000 tonnes en 2017). La consommation d'asperges est également stable, ou augmente légèrement, avec 0,90 kg par personne et par an. Teboza réalise 63 % de la culture, en majeure partie dans la région du Limbourg.


Will Teeuwen

La majeure partie de la production, soit 68 %, est commercialisée par le biais du commerce de détail : 88 % d'asperges blanches, 11 % vertes et 1 % de violettes. L'intérêt pour les asperges vertes augmente.

La saison s'étend de février à juillet, la récolte commençant vers les semaines 13 et 14 dans les champs chauffés et se poursuivant avec les mini-tunnels. Même si, selon Teeuwen, des actions consistant notamment à augmenter la consommation restent souhaitables, la demande continue d'augmenter en fin de saison.

Mais, comme les experts en asperges des autres pays, il estime que le plus grand défi pour l'ensemble du secteur est la hausse continue des coûts. Et par ailleurs, la volonté de réduire l'utilisation de matériaux d'emballage.

Grande-Bretagne : 5.300 tonnes quasiment toutes vertes
John Chinn, propriétaire et directeur de Cobrey Farm, compte encore 54 producteurs sur son territoire, contre 120 il y a une dizaine d'années. La surface cultivée par exploitation est d'environ 40 hectares, les six plus grands producteurs exploitant environ 1 900 hectares d'asperges, et le reste en moyenne 6 hectares.


John Chinn

La récolte moyenne serait de 2,4 tonnes par hectare, avec un rendement de 5 300 tonnes par an. Les asperges vertes sont les plus cultivées, tandis que les blanches ne représentent que 25 tonnes, soit 0,5 %, et les violettes 75 tonnes, soit 1,5 %. Traditionnellement, la saison commence le 23 avril, jour de la Saint-Georges, et se termine le 24 juin, jour de la Saint-Jean. Selon Chinn, les ventes d'asperges doublent à cette période de l'année. Parallèlement, les asperges sont importées toute l'année, principalement du Pérou et du Mexique.

50 % des asperges sont vendues par les supermarchés. Pour ce qui est des produits haut de gamme, les ventes dépendent énormément du secteur de la restauration. De manière générale, on constate une baisse de la demande pour les emballages haut de gamme. A l'inverse, les paquets et unités de vente plus larges sont très demandées. En raison du Brexit, il est plus difficile pour la main-d'œuvre d'entrer dans le pays, car presque tous les travailleurs saisonniers étrangers ont besoin d'un visa.

Allemagne : 113.000 tonnes, 90 % d'asperges blanches
Cette année, on peut s'attendre à une récolte de 113.000 tonnes en Allemagne, selon Michael Koch de la société Agrarmarkt Informations-Gesellschaft mbH, sur une surface cultivée de 21.400 hectares. En comparaison, en 2021, il y avait encore 119.268 tonnes sur 22.283 hectares. En 2021, la part des asperges blanches était d'environ 90 % contre 10 % pour les vertes. L'approvisionnement de ces dernières provient principalement des importations.


Michael Koch

Les chiffres des importations en asperges fraîches montrent qu'entre 2017 et 2021, 7.835 tonnes ont été importées d'Espagne, 5.741 tonnes de Grèce, 3.188 tonnes d'Italie, 2.984 tonnes du Pérou, 1.946 tonnes des Pays-Bas et 1.160 tonnes de Pologne. En outre, 2 021 tonnes ont été achetées dans d'autres pays. De 2017 à 2021, 1 172 tonnes ont été exportées vers la France, 1 096 tonnes vers la Suisse et 629 tonnes vers l'Autriche.

La demande a été assez faible cette année en raison de l'incertitude des consommateurs et les prix ont chuté assez rapidement. Certains producteurs ont même dû interrompre prématurément leur récolte, avant le traditionnel 24 juin. L'approvisionnement du marché en 2021 était de 146 542 tonnes au total. Pour 83 %, l'Allemagne est donc autosuffisante, et affiche une consommation de 1,33 kg par habitant et par an. En Allemagne, la main-d'œuvre était disponible de façon comparable voire supérieure à l'année précédente.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)