Kiwis français : Une offre réduite et une forte concurrence rendent la situation difficile

Les kiwis verts français traversent une passe difficile sur le marché actuel. « La récolte a été beaucoup plus faible que les années précédentes en raison de fortes pluies combinées à des gelées de printemps puis d'une sécheresse et d'une vague de chaleur en été », explique un importateur. « Les problèmes climatiques ont un impact important, car les kiwis ont particulièrement besoin d'eau. Les prix sont relativement élevés, et nous n'avons pas à nous plaindre de la qualité, avec un beau taux de brix. C'est aussi ce qui fait la réputation des kiwis français. »

Les fruits sont récoltés un mois plus tard que leurs collègues italiens et grecs en raison du climat. « Ces deux pays nous font forte concurrence en ce moment. D'autant que la récolte grecque a été énorme cette année. Cependant, leur qualité est, à mon avis, inférieure à celle des fruits français. De plus, le calibre des fruits grecs est plutôt décevant. Grâce aux conditions climatiques, les kiwis français peuvent rester plus longtemps sur l'arbre et cela se traduit par un prix plus élevé, mais aussi par une certaine qualité que de nombreux clients recherchent et choisissent. Il s'agit néanmoins d'un marché de niche. »

La demande n'est pas mauvaise en ce moment. « À l'approche des fêtes, les kiwis sont toujours un produit populaire. Il a quelque chose de spécial, d'un peu exotique, même s'il se trouve désormais dans la corbeille de fruits du quotidien pour trois quarts des ménages. » L'importateur constate toutefois que les clients sont attentifs à l'inflation actuelle. « Les kiwis français sont un produit relativement onéreux, de nombreux consommateurs optent pour une alternative moins chère. Pourtant, les fruits font partie des aliments où la qualité de dégustation joue un rôle majeur. Un biscuit peut parfois décevoir, mais on oublie vite, alors qu'un fruit de mauvaise qualité peut vous gâcher la journée. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)