L'Afrique du Sud en voie d'exporter un volume record de 2,7 millions de tonnes d'agrumes

La superficie consacrée à la culture des agrumes en Afrique du Sud n'a cessé de croître au cours de la dernière décennie, grâce à des investissements continus sur des marchés d'exportation à revenus relativement élevés. En conséquence, l'Afrique du Sud devrait enregistrer des exportations d'agrumes record de 2,7 millions de tonnes au cours de la campagne de commercialisation 2021-2022. Toutefois, l'expansion des vergers d'agrumes devrait s'atténuer au cours de la campagne suivante. L'augmentation des coûts des intrants agricoles, la hausse des tarifs d'expédition, les nouvelles réglementations phytosanitaires imposées par l'Union européenne, les pressions inflationnistes subies par les consommateurs des marchés clés et l'inefficacité des infrastructures mettent à mal les exportations d'agrumes sud-africains. Ces facteurs réduisent la rentabilité du secteur, ce qui entraîne une restriction des investissements dans la filière.

Oranges fraîches : zoom sur la superficie plantée
Les vergers d'agrumes en Afrique du Sud représentent plus de 100 000 hectares, dont environ 47 % sont plantés d'oranges (voir figure 1). Cette superficie a augmenté de près de 14 % au cours des sept dernières années, soit une moyenne de 2 % par an. La croissance de la superficie consacrée aux oranges a été limitée par un passage agressif aux agrumes doux dans les régions productrices des provinces de Western Cape et du Limpopo.

On prévoit une croissance marginale pour la campagne 2022-2023, avec 48 130 ha. Les coûts augmentés des intrants agricoles, des tarifs d'expédition, les difficultés infrastructurelles, notamment dues aux perturbations de l'approvisionnement en électricité (voir l'article « Loadshedding , talon d'Achille du secteur agricole sud-africain »), et à l'inefficacité des opérations portuaires (voir aussi l'article « Les grèves pourraient paralyser le commerce agricole sud-africain »), ainsi que la détérioration des réseaux routiers et les nouvelles réglementations phytosanitaires opposées par l'Union européenne (UE), diminuent la rentabilité des producteurs d'oranges et limitent les investissements dans le secteur. Au cours de l'exercice 2021- 2022, la superficie plantée a augmenté d'environ 2 %, passant de 46 809 ha en 2020-2021 à 47 750 ha. La figure 2 illustre la tendance à la hausse des sept dernières années.

Figure 1 :


Répartition en pourcentage de la superficie totale d'agrumes de l'Afrique du Sud

Superficie plantée en oranges en Afrique du Sud

La province de Limpopo est la principale région productrice d'oranges en Afrique du Sud, avec 48 % de la superficie totale, suivie des provinces du Cap-Oriental avec 23 % et du Cap-Ouest avec 14 %. Les Valencias représentent les deux tiers de la superficie totale consacrée aux oranges, pour un tiers de Navels. Le cultivar prédominant planté est le Midnight, qui représente 25 % de la superficie totale, suivi des cultivars Valencia Late 10 %, Delta 9 % et Turkey 7 %. Les autres cultivars plantés en Afrique du Sud sont Bennie, Palmer, Cambria, Bahianinha et Washington.

Pour consulter le rapport complet de l'USDA, veuillez cliquer ici.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)