Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Antonio Malagrinò d'Agrifaam (Italie) sur les exportations d'agrumes biologiques :

« La France a dépassé l'Allemagne en matière de quotas d'exportation »

Les clémentines de la Piana di Sibari, dans la région italienne de Calabre, sont de bonne qualité cette année. « La plupart sont de calibre 3 et 4, et le niveau des plaintes est quasi nul. Tout cela nous aide à vendre, malgré l'inflation et certains clients italiens et étrangers qui se battent pour ne pas payer plus cher », explique Antonio Malagrinò (sur la photo de droite), directeur commercial d'Agrifaam, une entreprise qui, sous la marque Fruttone, produit et commercialise des fruits et légumes cultivés exclusivement de manière biologique.

« Grâce à la qualité des clémentines, nous avons réussi en novembre à maintenir des prix moyennement élevés et des ventes constantes. De plus, cette année, nous sommes devenus membres du Consortium pour la protection des clémentines de Calabre IGP afin d'ajouter de la valeur à notre produit. Avec l'indication géographique protégée, nous avons réussi en France et nous avons obtenu des prix satisfaisants, qui nous ont permis de réaliser de bonnes marges bénéficiaires. » 

(Photo d'Antonio Malagrinò)

Selon Malagrinò, la France est une destination qui se développe d'année en année pour les produits biologiques de l'entreprise. « La France a dépassé l'Allemagne en termes de quotas d'exportation. Et, en parlant d'agrumes, nous ne souffrons pas de la préférence pour les produits nationaux, en l'occurrence la clémentine de Corse, que l'on retrouve habituellement dans d'autres produits comme le kiwi et l'abricot. Il est vrai que la clémentine corse est plus facile à vendre, mais l'alternative italienne est également très appréciée. Le marché allemand, en revanche, a pris goût aux produits espagnols, donc être présent sur ce marché est beaucoup plus difficile, bien que les prix espagnols soient équivalents aux nôtres. » 


(Photo d'Antonio Malagrinò)

Outre la France et l'Allemagne, les autres destinations commerciales avec lesquelles Agrifaam collabore sont le Danemark, la Suède et les Pays-Bas. « Nous recevons également des demandes d'autres pays, notamment d'Europe de l'Est, mais pour le moment, nous nous concentrons sur nos clients fidèles. » 


(Photo d'Antonio Malagrinò)

L'entreprise commercialise également des kiwis jaunes Soreli et des kiwis verts Hayward. « Cette année, les volumes sont en baisse par rapport à la même période de l'année dernière et l'ensemble du secteur du kiwi enregistre une baisse des ventes, en raison également de la forte présence des produits grecs, que l'on trouve sur nos marchés à des prix très bas. Les opérateurs italiens ne sont pas en mesure de rivaliser dans ce sens. » Toutefois, Malagrinò précise qu'à partir de Noël, la situation devrait se débloquer quelque peu, notamment pour le kiwi jaune.

Et que nous réserve l'année 2023 ?
« Nous devrons attendre et voir comment la période de Noël se développe. L'inflation met la pression sur les familles et au lieu d'un filet d'agrumes de 3 kg ou d'une boîte, les familles n'achètent qu'un kilo. Espérons que les factures deviennent moins chères pour voir un retour à la croissance du pouvoir d'achat. En tout cas, l'alarmisme de septembre et d'octobre a été dépassé. En tant qu'entreprise, pour 2023, nous aimerions augmenter la gamme de variétés d'orange à commercialiser à partir de janvier pour prolonger la saison de vente jusqu'en avril-mai », conclut le directeur commercial.


(Photo d'Antonio Malagrinò)

Pour plus d'informations : 
Antonio Malagrinò (Directeur des ventes)
estero.fruttone@gmail.com  
Alfonso Malagrinò (responsable qualité et logistique)
info@fruttonebio.it 
Maria Malagrinò (administration)
agrifaamcoop@gmail.com 
AGRIFAAM Soc. Coop. Agr. 
C.da Sant'Irene
87064 Corigliano-Rossano (CS) - Italie
Tél. : +39 (0)983 524433
agrifaamcoop.it 

Date de publication: