Sorma place le premier Aporo II du Benelux chez Tilkens Fruit

« La remplisseuse Aporo 100 % automatique aide à pallier les pénuries et les coûts des travailleurs »

Tilkens Farm Fresh Fruits est la première entreprise du Benelux à mettre en service la nouvelle remplisseuse de barquettes entièrement automatique Aporo II. La machine a été installée par Sorma Benelux chez le producteur de Sint-Truiden au début de la nouvelle saison de pommes. « C'est un moyen idéal de faire face aux problèmes du marché du travail », explique Manu Tilkens, de l'entreprise du même nom.

Le principal produit de Tilkens Fruit est la pomme Jonagold, mais l'entreprise cultive également une grande diversité de pommes. « La situation actuelle dans le secteur, comme dans beaucoup d'autres, n'est pas facile à gérer en ce moment », poursuit Manu. « Le personnel performant est très difficile à trouver. De plus, au moment des vacances, ils retournent en grande partie dans leur famille, ce qui est parfaitement compréhensible. Mais dans l'entreprise, ça tourne beaucoup au niveau personnel à cette période. De plus, les coûts montent en flèche, et ça fait envisager des investissements pour relever ces défis. C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés chez Sorma Benelux, car nous avions déjà commandé plusieurs machines chez eux, à notre satisfaction. »

« Sorma est toujours à la recherche de machines et d'emballages qui peuvent faciliter le travail des transformateurs dans le secteur des fruits et légumes frais », ajoute Romke van Velden de Sorma Benelux. « Nous essayons de nouvelles solutions au Benelux. C'est ainsi que nous avons découvert le nouveau remplisseur de feuilles d'emballage d'Aporo, qui complétait bien notre paquet. En collaboration avec Tilkens, nous avons ensuite déterminé la meilleure façon d'intégrer la machine dans l'entreprise. La plus grande question était en fait de savoir où mettre l'Aporo II. Doit-on en faire une ligne séparée pour traiter les produits pré-triés ? Ou s'agira-t-il d'une installation, directement liée à la machine de tri ? En fin de compte, le choix s'est porté sur la ligne compacte séparée. »

Pas de colis de Noël
« J'ai vu la machine il y a deux ans à Marseille. En fait, elle m'a tout de suite intriguée », poursuit Manu. Elle est conçue pour automatiser les fonctions les plus exigeantes en main-d'œuvre d'une station de conditionnement, à savoir le placement des fruits dans un plateau d'emballage, et comprend : un robot de prélèvement et de placement doté de plusieurs bras pour répondre aux débits et aux variations de calibre, un système de vision intégré pour diriger les produits dans la bonne direction et la reconnaissance automatique des plateaux d'emballage pour chaque type de plateau. « En théorie, cette machine peut traiter jusqu'à environ 240 fruits par minute. Bien sûr, ceci est mesuré dans des conditions optimales d'alimentation et des calibres uniformes de produit, mais les bras peuvent le supporter », explique Romke.

Ces avantages en termes de coûts et de personnel ont décidé les propriétaires de l'entreprise de Tilkens à opter pour cette machine. « C'est un investissement ponctuel, mais il est rentabilisé. Avec le personnel, vous devez toujours faire face aux augmentations de salaire et aux autres coûts variables. Et puis, pas besoin d'offrir un colis de Noël à une machine qui ne fait pas la fête pour le Nouvel An ! », s'amuse Manu. « Nous avons donc pu économiser en capacité 3 personnes à temps plein, que nous pouvons maintenant utiliser pour d'autres activités au sein de l'entreprise. En outre, notre capacité a augmenté. La simplicité est la force de la machine. Il suffit de la brancher, de lui indiquer si le tri se fait par couleur et dans quel sens les queues doivent aller, et le tour est joué. En ces temps où les bons techniciens ne sont pas à revendre, c'est un avantage certain. De plus, les fruits ne passent plus devant huit personnes sur la ligne, deux d'entre elles effectuent un pré-tri et la machine remplit automatiquement les feuillets d'emballage dans le colis. Plus de réflexion et cela fait des merveilles au niveau vitesse. »

Un fruit belge
Chaque marché étant différent, c'était initialement un peu un défi de pouvoir traiter la forme et la couleur « difficiles » des pommes belges sur la machine. Manu : « Les petites pommes passent généralement mieux, car avec les gros calibres, il faut parfois un peu chercher. » Mais même les gros fruits, selon le cultivateur, sont traités sans problème. « Par exemple, nous traitons beaucoup des Cox. Il s'agit d'une pomme un peu plate, plus claire, avec un très petit pédoncule. Au début, j'avais une certaine appréhension quant à la capacité de l'Aporo à faire face à cette situation. En tant qu'humain, vous devez déjà regarder de très près pour voir la tige. Puis j'ai réalisé qu'aucune pomme ne posera de problèmes si elle trie la couleur et la tige de Cox de la bonne manière. Et cela s'est avéré fonctionner sans problème. »

Pour l'instant, Sorma vise principalement le marché des pommes avec cette machine. « À terme, cependant, il conviendra à tout type de fruit de forme arrondie, comme les fruits à noyau », conclut Romke. « Mais le marché de la pomme est si vaste qu'il y a encore un monde à gagner. En effet, il existe également une grande variété de tailles et de formes. C'est formidable que nous ayons pu aider Tilkens de cette manière. »

Pour plus d'informations :
Tilkens Fresh Farm Fruits
info@tilkensfruit.be 
www.tilkens.be 

Sorma Benelux
Tél. : +31 (0) 174 610 101
info@sormabenelux.com
www.sormabenelux.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)