Yosi Knop de Galilee Export (Israël) :

« La qualité du Red Premium rivalise avec celle du pomelo de Floride »

En 2020, Galilee Export, le plus grand exportateur d'avocats d'Israël et l'un des plus grands exportateurs d'agrumes et de mangues du pays, a lancé un nouveau produit sur le marché : le pomelo Red Premium. « Nos conditions de culture uniques ajoutent une véritable valeur à ce pomelo qui, en soi, n'est pas une variété distincte », indique Yosi Knop.

« Les producteurs cultivent le Red Premium, un pomelo Sunrise, dans des zones situées entre le point le plus septentrional de la mer de Galilée et l'extrême nord du pays. Cette étendue, qui ne dépasse pas 300 km² , présente un microclimat avec des étés torrides et des hivers glacials. Un ingénieux système d'irrigation utilisant l'eau de pluie naturelle ainsi que l'eau provenant des chutes de neige permet également à ce fruit d'obtenir une qualité exceptionnelle. »

L'ingrédient clé : la patience
Vous ne trouverez le pomelo Red Premium que chez les producteurs ayant passé un processus de sélection et suivant un protocole de culture strict défini par Galilee Export. « Nous ne démarrons pas en même temps que la saison israélienne du pomelo. Nous, et nos cultivateurs, sommes patients. Les fruits sont contrôlés quotidiennement sur les arbres ; ce n'est que lorsqu'ils répondent aux bons critères que nous commençons la cueillette. Nous ne nous laissons pas séduire par les opportunités du marché si le fruit n'est pas encore arrivé à maturité », explique Yosi.

Selon lui, le rendement est étonnamment supérieur à la moyenne des pomelos. Cela s'explique par les conditions de culture idéales (sauf événements climatiques extrêmes) et par le soin que les producteurs apportent à la production tout au long de la saison. Les producteurs sont très engagés. Bien qu'ils aient à investir un peu d'argent au départ, les excellents prix du marché obtenus par ces fruits compensent finalement leur investissement.

La culture et la transformation de ces pomelos coûtent 25 % de plus que les autres (la manipulation soigneuse étant également un maître-mot dans les installations de conditionnement) et les revenus sont encore faibles, pour l'instant. Cela a été particulièrement vrai au cours des deux dernières saisons, avec des coûts de transport élevés, un shekel fort et l'inflation sur tous les marchés d'exportation. « Mais nous avons un bon produit pour lequel nous trouverons certainement une clientèle prête à payer des prix élevés, une fois que les choses se seront calmées. »


Yosi Knop

Teneur élevée en Brix et en jus
Selon Yosi, le pomelo de chaque pays et région de culture a ses propres niveaux moyens de paramètres de qualité. « L'Espagne a des valeurs moyennes différentes de celles de la Floride ou de la Turquie. Même pour les fruits israéliens, le marché a fixé la barre à un certain niveau. Le pomelo ordinaire d'Israël, par exemple, commence la saison avec un Brix de 6 à 7 et la termine avec une valeur de 10. Mais nous ne mélangeons jamais le Red Premium avec des fruits provenant d'une autre région d’Israël. Ce produit spécial commence avec un Brix de 10, qui monte progressivement jusqu'à 12-13. Les autres pomelos commencent avec une teneur en jus de 35 à 40 % ; alors que le Red Premium commence avec une teneur de 45 %, pour atteindre 55 à 60 % au fur et à mesure que la saison avance. Ce sont des valeurs vraiment exceptionnelles. En ce qui concerne la qualité, le Red Premium se situe au même niveau que le pomelo de Floride », affirme-t-il.


Le verre de gauche présente le jus du Red Premium, les autres verres sont ceux d'autres pomelos

Superficie limitée
La petite zone de culture de cette variété ne permet pas d'augmenter substantiellement les surfaces ou les volumes de cette variété. En 2020, 500 tonnes ont été commercialisées. L'année dernière, il y en a eu 1 000 tonnes. Cette année, 2 000 tonnes sont attendues. Ces quantités pourraient augmenter légèrement dans le futur. Certains vergers doivent encore entrer en production et d'autres producteurs se déclarant prêts à travailler en suivant les protocoles de culture de Galilee Export. Dans les années à venir, l'entreprise souhaite convaincre tous les producteurs d'agrumes au nord du lac de Tibériade de rejoindre la marque Red Premium. « Ce serait une bonne chose pour les producteurs, la région et le marché. Les volumes pourraient atteindre un peu plus de 5 000 tonnes. »

Baisse de la consommation en Europe
Galilee Export envoie également des pomelos de qualité standard vers l'Europe notamment. Mais, malgré les propriétés nutritionnelles de ce fruit (c'est l'une des variétés d'agrumes les plus saines, selon Yosi), la consommation a diminué dans cette zone ces dernières années. Les données fournies par le ministère américain de l'agriculture (USDA) montrent que, même si la production (107 000 tonnes dans l'UE entre 2017/18 et 2021/22) est pratiquement inchangée, la consommation a chuté de 413 000 à 360 000 tonnes. L'Union européenne n'étant pas autosuffisante en pomelos, les chiffres des importations reflètent cette tendance à la baisse : de 350 000 à 295 000 tonnes. Au niveau mondial, la production et la consommation ont augmenté d'environ 400 000 tonnes au cours de cette période, mais cela est presque entièrement dû à l'expansion des cultures et à la demande accrue en Chine.

Yosi est convaincu que pour stimuler la demande, il faut trouver d'autres utilisations que la simple consommation de pomelos frais et de leur jus. « Regardez comment le marché de l'avocat s'est développé. On retrouve l'avocat dans les tartinades, le guacamole et les sushis. Le pomelo pourrait certainement être utilisé dans les salades, les desserts et les glaces. Nous devons également nous concentrer sur les jeunes consommateurs. Très peu d'enfants mangent du pomelo. »


La région où pousse le Red Premium

Moins de produits mexicains acheminés vers l'Europe
Il s'attend à ce que le pomelo israélien fasse une bonne saison. « L'Afrique du Sud s'est arrêtée un peu plus tôt que d'habitude. Quand nous avons commencé, le marché européen était très réceptif. Depuis, nous avons expédié des produits en Extrême-Orient. Plus tard, nous chargerons également des conteneurs pour l'Amérique du Nord. La Floride devrait avoir moins de fruits (d'après nos collègues), en partie à cause des dégâts causés par les ouragans. Le Mexique, qui est également un producteur assez important, expédiera donc davantage de produits vers le marché américain. De plus, le Mexique doit faire face à des coûts logistiques très élevés pour les expéditions vers l'Europe. Cela laisse entrevoir une bonne demande européenne pour le produit israélien. »

La Turquie ne peut pas être considérée comme une véritable concurrence pour Israël, explique Knop. « Elle ne pêche pas dans le même étang. Avec une qualité décente et un produit à bas prix, elle dispose certainement d'une base de clientèle solide. Cependant, ceux qui aspirent à de meilleurs produits se tournent rapidement vers Israël. Ils découvrent alors la qualité vraiment exceptionnelle offerte par le Red Premium. Le pomelo israélien se porte bien depuis 70 ans. Autant dire qu'il s'agit d'une base solide sur laquelle bâtir le marché du Red Premium. Tous ceux qui ont acheté notre produit au cours des deux dernières années resteront nos clients. Et même si le marché général du pomelo a été très difficile ces dernières années, nous nous maintenons facilement à flot. »

Le succès repose sur de bonnes relations avec les producteurs
Quatre grandes installations de conditionnement du nord d'Israël sont propriétaires de Galilee Export. La société s'approvisionne en avocats, mangues et agrumes qu'elle commercialise à l'étranger auprès de producteurs sélectionnés fournissant des produits de qualité. Elle offre également ses services aux producteurs de tout Israël pour le traitement, le conditionnement et l'exportation d'autres produits tels que les dattes, les poivrons et les grenades. La direction est convaincue que la transparence doit être la base des rapports fructueux et à long terme avec ses fournisseurs. « Par exemple, à la fin de la saison, nous préparons un rapport pour chaque producteur, dans lequel figurent les chiffres de vente et la ventilation des coûts, comme la logistique et les taxes. Ils ont ainsi une vue d'ensemble de tout ce qui détermine leur revenu », poursuit Yosi.

Galilee Export est, selon Yosi, une option intéressante pour les producteurs. En effet, l'entreprise a construit une large base de clients et une solide réputation sur le marché international, grâce à des années de présence et à des produits de qualité. « Notre bonne réputation nous garantit une position de négociation forte afin d'obtenir d'excellents prix. De plus, notre efficacité se remarque : même pendant la pandémie, nous avons pu trouver des débouchés pour tous les volumes de nos producteurs. De plus, nous avons acheminé les fruits et légumes à destination en temps voulu. »

« Tout cela grâce à des relations fiables avec de multiples intervenants logistiques, qu'il s'agisse de transporteurs routiers, maritimes ou aériens. D'ailleurs, la logistique est le plus grand département de notre entreprise. Nous y sommes très attentifs, et s'il y a le moindre problème, nous cherchons immédiatement une solution. Nous attachons une attention toute particulière à cet aspect qui constitue sans aucun doute le plus grand défi pour les exportations de fruits et légumes d'aujourd'hui », conclut Yosi.

Pour plus d'informations :
Yosi Knop
Galilee Export
Tél. : +972 544 859 446 (Israël)
yosi.k@galil-export.com
www.galilee-export.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)