La valeur des exportations néerlandaises a augmenté de 2 % en 2022, avec un volume en baisse de 1 %

L'année 2022 a été particulièrement difficile pour le commerce néerlandais des fruits et légumes. Au début, le confinement a causé des soucis aux fournisseurs de produits frais destinés au secteur de la restauration. Si l'on ajoute les changements géopolitiques, la crise énergétique et l'incertitude sur le marché du travail, le défi s'est montré gigantesque, rapporte GroentenFruit Huis. Mais la valeur des exportations de fruits et légumes a augmenté de 2 % pour atteindre 13,6 milliards d'euros en 2022. Le commerce néerlandais des fruits et légumes confirme ainsi son rôle premier choix dans le secteur de l'alimentation.

La valeur des exportations de légumes frais a augmenté de 4 %, celle des fruits frais de 1 %. Cette évolution s'explique en partie par la hausse des prix. En kilos, la quantité de fruits et légumes frais exportés a légèrement diminué de 1 %. Les exportations concernent principalement les ventes aux pays voisins des Pays-Bas.


Cliquez ici pour agrandir

L'Allemagne est restée de loin le débouché de vente le plus important en 2022, avec une valeur totale de 4,8 milliards d'euros. Les ventes ont diminué en quantité (-6 %) et en valeur (-4 %) par rapport à l'année précédente. La baisse des ventes de tomates et de concombres à l'Allemagne en est la cause. Fin 2021, les coûts énergétiques étaient déjà si élevés que les producteurs ont décidé de planter plus tard. Par conséquent, surtout au premier trimestre de 2022, l'offre a été plus faible qu'en 2021.

La Belgique (1,2 milliard d'euros) et le Royaume-Uni (1,1 milliard d'euros) ont acheté à peu près la même quantité de fruits et légumes à des sociétés commerciales néerlandaises qu'en 2021. Les ventes en Europe du Sud ont augmenté : France (+9 %), Italie (+20 %) et Espagne (+6 %). La France a surtout acheté plus de bananes et d'avocats, c'est-à-dire des réexportations. En Italie, il y avait plus de place pour les tomates néerlandaises, entre autres, surtout à partir de juin. La demande de poires a également augmenté en raison de plusieurs mauvaises récoltes en 2021 dues à des gelées précoces. Soit dit en passant, deux produits que l'Italie cultive également en grande quantité. En Espagne, la demande de tomates, d'oignons et de bananes a augmenté. Les exportations notables de tomates vers l'Italie et l'Espagne ont eu lieu exactement pendant la période où les deux pays ont été confrontés à des températures élevées et à la sécheresse.

Les trois premières exportations en valeur monétaire sont : tomate, avocat, poivron. Pour ces trois produits, la valeur des exportations a légèrement diminué par rapport à l'année précédente. Pour d'autres produits, les ventes ont en fait augmenté. Il s'agit de l'oignon (+18 %), du concombre (+18 %), de la poire (+19 %) et de la banane (+14 %). Le top 3 des importations en valeur monétaire est : avocat, banane, raisin. Les myrtilles, les oranges et les tomates tombent juste à côté. La baisse de l'offre de tomates néerlandaises au premier trimestre 2022 a entraîné une hausse des importations en provenance du Maroc et de la Turquie notamment.

Les entreprises néerlandaises ont importé pour un total de 9,8 milliards d'euros, de fruits et légumes frais en 2022. Ce chiffre est supérieur de 6 % à celui de l'année précédente. En revanche, le nombre de kilos a diminué de 3 %. L'Espagne est en tête de liste des pays sources avec une part de 14 %, suivie du Pérou (13 %) et de l'Afrique du Sud (12 %). L'année dernière, les importations en provenance du Pérou ont représenté plus de 1,2 milliard d'euros, contre seulement un demi-milliard en 2017. Cela concerne principalement l'avocat, la myrtille et la mangue. L'Équateur prend également de l'essor, principalement avec les bananes. Les importations de fruits en provenance de l'Équateur ont augmenté de plus de 40 % en 2022.

La valeur de la production néerlandaise de fruits et légumes est passée de 3,9 à 4,2 milliards d'euros. Le commerce néerlandais des fruits et légumes continue donc à jouer un rôle important en combinant la production néerlandaise avec des produits d'importation recherchés tels que la banane, la mangue et l'avocat, entre autres. Les Pays-Bas fournissent ainsi une gamme complète de fruits et légumes à de nombreux pays d'Europe.

Source : GroentenFruit Huis


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)