Pomme

Les prévisions concernant la superficie récoltée en Nouvelle-Zélande réduites à 8 900 hectares

La production néo-zélandaise de pommes en 2022/23 a été fortement revue à la baisse en raison des dégâts causés par le cyclone Gabrielle, qui a frappé la plus grande région productrice et exportatrice de pommes du pays - Hawke's Bay/Gisborne - en février. Ce cyclone a frappé juste au moment où la récolte commençait, et des milliers d'hectares ont été soit complètement emportés par les inondations, soit recouverts de limon. Bien que des efforts et des initiatives soient déjà en cours dans la région pour tenter de récupérer les arbres et les infrastructures, les effets sur l'industrie devraient se faire sentir sur plusieurs années. La production et les exportations de pommes en 2022/23 devraient atteindre les niveaux les plus bas depuis 2009/2010.

Pommes - Superficies plantées et récoltées
La superficie plantée en pommes en 2022/23 devrait être restée stable, mais à la suite des effets du cyclone Gabrielle au début du mois de février, les prévisions concernant la superficie récoltée en Nouvelle-Zélande ont été fortement réduites, passant de 10 300 hectares l'année dernière à 8 900 hectares cette année. Ce cyclone est déjà considéré comme l'événement météorologique le plus meurtrier qu'ait connu le pays depuis 1968, et les régions de Hawke's Bay et de Gisborne ont été les plus durement touchées. Des vents et des pluies intenses ont provoqué d'énormes glissements de terrain et des inondations qui, pour l'industrie de la pomme en particulier, ont entraîné une destruction généralisée des vergers et des infrastructures, en plus d'une immense accumulation de limon dans de vastes zones.

Rapport complet

Source : apps.fas.usda.gov


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.