Sous-ensemble de caractères spéciaux plus

Annonces

Fabián Nicolás, d'Albice Fruits : « La saison espagnole est pratiquement terminée »

« L'Autriche, la Suisse et la Hongrie réduisent leurs importations d'abricots espagnols lorsque leurs récoltes commencent »

« La saison est pratiquement terminée », souligne Fabián Nicolás, d'Albice Fruits. « Aujourd'hui, à Albice, nous récoltons le dernier passage de la dernière de nos variétés, Farlís. Les autres années, elle s'est prolongée jusqu'à la dernière semaine d'août, mais les conditions météorologiques ont fait que les fruits ont été plus précoces, ce qui a permis d'avancer le début de la récolte, qui se termine déjà le 17 août. »

« À ce stade, il reste très peu d'abricots dans les champs, mais la demande reste forte et nous terminons la saison avec des prix corrects. Toutefois, comme le souligne Fabián, cela n'a pas été le cas tout au long de la saison, qui s'est déroulée en deux temps très différents. »

« La première chose à retenir est qu'il y a eu un manque de main d'œuvre dans les champs. Nous avons beaucoup souffert pour effectuer les récoltes qui ont été avancées de plus d'une semaine à cause de la chaleur. En effet, des variétés qui auraient dû commencer à être récoltées le 1er juin l'étaient déjà le 20 et le 22 mai. Ainsi, dans la première partie de la saison, du 25-26 mai au 15 juin, il y a eu un excès de fruits qui s'est traduit par des prix bas. Pendant cette période, nous avons également eu des difficultés à les travailler dans les usines de conditionnement en raison d'un manque de main-d'œuvre. »

« Du 20 au 25 juin, lorsque les stocks des entrepôts frigorifiques ont été écoulés et que l'offre que nous avions tous a été réduite, les prix sont revenus à des niveaux corrects. Depuis lors, nous travaillons sans problème. »

« Nous avons tous notre place sur le marché »
Seuls les chiffres officiels confirmeront la production finale de cette saison, mais les prévisions pour 2023 indiquent clairement une reprise des volumes d'abricots après les fortes baisses de 2022. Rappelons que la récolte nationale a chuté de 28 % par rapport à 2021 et de 38% par rapport à la moyenne des 5 dernières années en raison de l'impact important causé par les gelées en général, et en particulier les pluies et la brume dans la région de Murcie. La production et les exportations se redresseront également, ce qui, rappelons-le, fait de l'Espagne le plus grand exportateur d'abricots frais au monde, selon les données de FAOSTAT.

« Cette année, chez Albice Fruits, nous allons produire à nouveau les volumes des années précédentes, que nous exportons dans toute l'Europe. Notre marché le plus important au début de la saison est la France, bien que notre stratégie consiste à réduire les volumes de travail lorsque les produits nationaux commencent à être disponibles. La chute des prix à cette époque sur les marchés français est considérable car les grandes plateformes de distribution du pays préfèrent l'abricot français à l'abricot espagnol ; c'est pourquoi nous cessons radicalement d'exporter vers le marché français et nous nous tournons vers l'Allemagne, la Belgique, le Royaume-Uni, la Suisse, les Pays-Bas, la Pologne, etc. »

« Mais cela n'arrive pas qu'en France, il y a beaucoup de pays en Europe qui ont des productions d'abricots moins connues, comme l'Autriche, la Suisse ou la Hongrie. Ce sont des niches où 80-90 % de la production est destinée au marché intérieur, lorsque leurs récoltes commencent, ils consomment leur produit intérieur et les exportations chutent, et ce n'est que lorsque leur production chute que nous recommençons à travailler avec eux. La chaîne fruitière est ainsi faite, mais il est important de se rappeler que sur le marché, nous avons tous notre place. »

Pour plus d'informations :
Albice Fruits
Pol. Ind. Riols, Parc. 16
50170 Mequinenza, Zaragoza (Espagne)
info@albicefruits.com
https://albicefruits.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.