Des scientifiques tchèques de l'Université Mendel collaborent avec des entreprises cambodgiennes pour transformer les noyaux de mangue en énergie. Au Cambodge, où la mangue est une culture majeure, de grandes quantités de déchets, y compris les noyaux, sont générées lors de la transformation des fruits. Ces scientifiques ont développé une méthode pour fabriquer des briquettes de combustible à partir de ces noyaux, offrant une alternative au bois de chauffage et réduisant les déchets en décharge et la déforestation.

Ces briquettes ont une valeur calorifique élevée et de faibles émissions, adaptées à une utilisation dans les poêles et les chaudières. De plus, les noyaux de mangue peuvent être utilisés pour produire du beurre de mangue pour l'alimentation et les cosmétiques, et les résidus après extraction de l'huile peuvent servir d'aliment pour le bétail. Cette initiative, soutenue par le programme Partenariat pour les objectifs de développement durable, vise à réduire les déchets, à utiliser des sources d'énergie alternatives et à protéger l'environnement local. Le Cambodge, l'un des plus grands producteurs de mangues au monde, peut bénéficier considérablement de cette utilisation durable d'une ressource auparavant jetée.

Source