Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber

Les myrtilles marocaines arriveront en Amérique du Nord début décembre

Pour la première fois, le groupe américain Frutta s'approvisionnera en myrtilles au Maroc cet hiver. « Nous avons conclu un accord de collaboration avec Grupo Cheers Portugal, qui a l'expérience de la culture et de l'importation de myrtilles du Maroc », explique Juan Eduardo Sainz de Frutta Group. « Le Maroc est rapidement devenu l'un des principaux acteurs de la production et de l'exportation de myrtilles fraîches dans le monde », ajoute M. Sainz. L'exploitation de myrtilles auprès de laquelle Frutta Group s'approvisionne est jeune et la production est encore limitée. Par conséquent, la distribution des myrtilles marocaines est limitée. « Nous ne les introduisons qu'aux États-Unis, au Canada et en Espagne cette saison. »

Un voyage de 15 jours
Le secteur marocain des myrtilles est axé sur les exportations. « Le Maroc est un pays purement exportateur », commente M. Sainz. « Par conséquent, les options logistiques et les installations sont très bonnes. Depuis le Maroc, le voyage vers l'Amérique du Nord dure environ 15 jours et passe par les ports de Philadelphie et de Montréal. »

Les premières myrtilles du Maroc arriveront vers la première semaine de décembre et, si le temps est favorable, la qualité d'exportation sera disponible jusqu'à la fin du mois de mai, voire jusqu'à la première moitié du mois de juin. « Toutefois, le volume de production atteindra son maximum en janvier, février et mars. Les attentes en matière de qualité sont élevées. Notre producteur partenaire cultive les variétés les plus récentes et, grâce à des conditions météorologiques exceptionnelles pendant la saison de croissance, la qualité du produit est superbe », a déclaré M. Sainz. Par conséquent, la demande de myrtilles marocaines devrait être forte. « En plus d'une qualité bonne et stable, la disponibilité plus faible de l'hémisphère sud cette saison stimule également la demande.

Changement climatique
La baisse des volumes de production dans l'hémisphère sud est principalement due à El Niño. « Avec plus de 25 ans d'expérience dans l'industrie des produits frais, je peux affirmer que le changement climatique joue un rôle très important dans l'offre de produits », a commenté M. Sainz. « Il n'est plus facile de réaliser un programme de chargement sans heurts. Au cours des deux ou trois dernières années, tous les produits dans tous les pays producteurs ont connu des problèmes de production en raison du climat. Je ne considère pas seulement cela comme une alarme, mais aussi comme un message adressé aux consommateurs et aux détaillants pour qu'ils apprécient les efforts déployés par tous les producteurs du monde qui mettent des fruits et des légumes sur les étagères et sur la table tout au long de l'année. »

Outre les myrtilles, les agrumes et les raisins sont d'autres produits importants pour le groupe Frutta. L'entreprise s'approvisionne en produits dans le monde entier et les commercialise aux États-Unis, au Canada et en Europe.

Pour plus d'informations :
Juan Eduardo Sainz
Frutta Group
Tél. : (+1) 786-239-3172
Juan.sainz@fruttagroup.com
www.fruttagroup.com

Date de publication: