« En novembre de l'année dernière, nous envoyions chaque jour jusqu'à deux camions remplis de clémentines vers les autres pays européens. Cette année, nous avons dû attendre presque jusqu'à la fin du mois pour voir partir le premier conteneur plein », explique Daniele Martucci, de l'entreprise italienne éponyme de la région méridionale des Pouilles, spécialisée dans la transformation et la vente d'agrumes depuis 45 ans. « La douceur de l'automne a retardé la coloration. Il ne fait pas encore assez froid dans les régions italiennes productrices de clémentines. »

La coloration n'est donc pas encore tout à fait uniforme, mais les ventes sont prometteuses. « Des clients étrangers nous appellent régulièrement. Ils nous demandent des clémentines bien colorées. Il y a tout de même des commerçants qui sont satisfaits de la maturité actuelle des fruits, surtout en France et en Roumanie. En revanche, en Pologne, en Hongrie et en Biélorussie, ils préfèrent attendre que le fruit prenne une couleur orange prononcée. Mais nous n'avons pas à nous plaindre. Les quelques volumes que nous avons partent comme des petits pains. Nous payons les producteurs entre 0,60 et 0,70 €/kg pour les clémentines apportées ici, dans notre entrepôt. Actuellement, les clémentines ont une coloration de 75 à 80 % et une valeur Brix d'environ 16 degrés.


Daniele Martucci

La demande est donc forte, alors que la saison ne semble pas encore avoir commencé, mais il y a aussi des inquiétudes. « Il y a encore quelques semaines, nous faisions presque la danse de la pluie, maintenant nous devons espérer qu'il n'y aura pas de pluies trop fortes, avec des niveaux d'humidité élevés. S'il commence à pleuvoir beaucoup, cela pourrait être très délicat, car les fruits pourraient être endommagés », conclut Martucci.

Pour plus d'informations :
Martucci Srl
Tél. : +39 338 2620262
martucci.export@tiscali.it
www.martucci.info