La société FFC Fresh Fruit Company, basée à Hambourg, fêtera son 20e anniversaire à l'automne 2023. Au fil des ans, le cœur de métier de l'entreprise est passé de l'importation de raisins à l'approvisionnement en fruits à noyau sud-africains et à leur commercialisation. Christian Hencke, fondateur et actionnaire unique de l'entreprise, nous a expliqué les origines et l'avenir de son entreprise ainsi que de l'importation de fruits à noyau.

En octobre 2003, lorsque Christian Hencke s'est vu licencié de son ancienne entreprise, il a rapidement pris une décision : « Maintenant, je fais cavalier seul. » Avec son associé de l'époque, Klaus-Hennig Bruns, qui s'est porté garant pour lui auprès des banques, il a fondé en novembre la société FFC Fresh Fruit Company Ltd. « Lorsque je suis revenu d'Afrique du Sud pour la première fois à mon compte et que j'ai présenté mon plan d'entreprise à M. Bruns, il n'a rien dit, rien du tout. Au contraire, il a pris son téléphone et a appelé son notaire : « Ici Bruns, je voudrais prendre rendez-vous demain avec mon nouvel associé Christian Hencke pour créer une société ». C'était il y a 20 ans. » Hencke a racheté son associé en 2015 pour devenir depuis l'unique actionnaire de la société.


Nectarines de la variété Patagonia

À l'époque, les fruits à noyau de l'hémisphère sud jouaient un rôle secondaire, se souvient Hencke. « Personne n'osait vraiment les essayer. De plus, les produits disponibles étaient en grande partie immangeables. » L'Afrique du Sud a alors reconnu cette lacune en matière d'approvisionnement et, avec l'aide de sélectionneurs d'Israël et des États-Unis, ainsi que de l'université de Stellenbosch, a mis en place un vaste programme de sélection. Ce programme a permis d'obtenir une large gamme de variétés durables. Parallèlement, Hencke s'est renseigné auprès du secteur britannique de la distribution alimentaire, où le sujet des fruits à noyaux d'outre-mer était déjà très avancé.

« En 2018, nous avons effectivement pu proposer aux détaillants allemands les premières quantités significatives pour le marché avec des étiquettes normalisées en provenance d'Afrique du Sud. Depuis lors, nous avons augmenté chaque année notre part de marché. Avec une part de vente de 20 à 25 %, la catégorie est désormais devenue notre groupe de produits le plus important. »


Prunes Fortune

« La semaine dernière, en faisant du rangement, j'ai retrouvé une carte conceptuelle que j'avais créée lors de la fondation de l'entreprise. Elle est toujours d'actualité », explique Hencke. « Nous voulons toujours répondre aux besoins de nos clients, c'est pourquoi nous avons essayé d'importer les meilleurs fruits du Brésil, du Pérou et du Chili, en plus de ceux de Namibie et d'Afrique du Sud, par exemple. Ces dernières années, cependant, notre cœur de métier s'est déplacé. Grâce à des emballages innovants, à des prix standardisés et au conditionnement des produits, y compris la pré-maturation, nous avons porté les ventes de fruits à noyaux en hiver vers un autre niveau. Bien entendu, cela concerne non seulement les clients qui répertorient et récupèrent les produits, mais aussi les fournisseurs à la source, qui testent sans cesse de nouvelles variétés. »

La direction attache une grande importance à la proximité avec les clients et les fournisseurs. « L'honnêteté et la franchise prévaudront en permanence. Parfois, cela prend du temps, mais au bout du compte, c'est payant de suivre sa propre voie. Par exemple, nous avons trouvé un nouveau prestataire de services pour la nouvelle saison 2023/2024 chez Europe Retail Packing à Poeldijk. Nous avons bien travaillé jusqu'à présent, mais nous pouvons encore nous améliorer et c'est là que nous voulons nous développer avec l'ERP », explique Hencke.


Prunes de la variété African Rose 2 Cum Laude

Prévisions mitigées pour le début de la nouvelle saison des fruits à noyau
Hencke s'attend à une bonne récolte pour la prochaine saison des fruits à noyau, qui devrait battre son plein à partir de la semaine 48. « Les barrages sont pleins, mais le printemps frais et les gelées ont entraîné des pertes très importantes pour les abricots. Nous prévoyons une baisse de 24 % par rapport au rendement de l'année dernière. Cela signifie que les abricots deviendront presque « exotiques » dans le secteur des fruits à noyau. Avec environ 13,6/13,8 millions de cartons, les prévisions de récolte pour les prunes sont à peu près identiques à celles de l'année dernière. Le volume attendu pour les pêches est inchangé et pourrait même augmenter légèrement. En revanche, pour les nectarines, les nouvelles plantations devraient entraîner une augmentation d'environ 18 % par rapport à l'année précédente. Les variétés tardives de la région de Ceres, en particulier, augmenteront, ce qui entraînera probablement une augmentation des volumes au cours de la période de commercialisation de mars/avril. »


Prunes rouges et jaunes en barquettes de 500 gr pour le marché autrichien

Forte demande de nectarines
Hencke perçoit un potentiel de croissance supplémentaire pour les nectarines sud-africaines tout particulièrement. « Les nectarines pré-mûries et cueillies à la main sont en train de s'imposer comme un produit phare. Les nectarines à chair blanche, qui n'ont jusqu'à présent été accueillies qu'avec beaucoup de circonspection, ont réussi à s'imposer au cours des deux dernières années, notamment en Autriche. Nous sommes également confiants quant à l'augmentation attendue des volumes de nectarines. En fait, nos clients nous incitent à fournir de plus grandes quantités pour les promotions ; chose qui n'était pas possible l'année dernière. »

Les coûts du fret maritime ont légèrement baissé par rapport à l'année précédente, mais les coûts généraux de production ont augmenté. « Cela est principalement dû à l'augmentation des coûts de l'électricité et du carburant diesel. De nombreux producteurs ont désormais acheté des systèmes solaires afin d'éviter les délestages. Ce terme désigne la période pendant laquelle il n'y a tout simplement pas d'électricité. C'est inimaginable pour nous en Europe, mais en Afrique du Sud, cela fait partie du quotidien », conclut Hencke.

Images : FFC Fresh Fruit Company Ltd.


Pour plus d'informations :
Christian Hencke
FFC Fresh Fruit Company GmbH
Oberhafenstraße 1
Fruchthof, 2. Stock
D - 20097 Hamburg
Tél. : +49 40/32 52 97 - 28 / - 29
Fax : +49 40/32 52 97 31
info@freshfc.de
www.freshfc.de