Dans quelques semaines seulement commencera la récolte du fruit de la passion sur la Costa Tropical de Grenade, après une campagne de mangue qui, dans le cas de Finca El Eden, a été assez positive. « Nous sommes spécialisés dans la production et la commercialisation de fruits tropicaux biologiques, et en particulier dans la mangue, nous cultivons la variété Irwin », note Eva Cantos, propriétaire de l’exploitation agricole.

« À Motril, où se trouve notre ferme, la campagne de l’Irwin s’est bien passée, avec une augmentation de la production dans notre cas de 3 000 kilos par rapport à l’année dernière. Dans cette région, nous n’avons pas eu de gros problèmes avec la sécheresse parce que nous avions l’eau de la fonte des neiges de la Sierra Nevada, mais les températures étaient trop élevées et ont fait que la production était trop rapide et que les fruits étaient trop rapprochés. En particulier, à partir de la deuxième quinzaine d’août, les marchés étaient plus saturés de mangue et il a fallu un peu plus de commercialisation. »

Mais Eva partage, Finca El Eden a l’une des premières récoltes de mangues de toute l’Espagne, puisque ses arbres poussent sous serre, ce qui avance la maturation des fruits par rapport aux productions en plein champ de la région. « Il y a environ 8 ans, nous avons décidé de planter exclusivement la variété Irwin dans notre serre, où il y avait à l’origine des arbres de différentes variétés de mangues. La récolte de l’Irwin est plus laborieuse, car les fruits ne sont récoltés qu’à maturité, et pendant les deux mois et demi que dure la campagne, depuis le début du mois de juillet, deux collectes quotidiennes sont faites. Mais la production de mangue Irwin est très limitée et, par sa saveur et sa texture, a un marché qui ne cesse de croître ».

« En ce qui concerne le maracuja, à Finca El Eden nous avons été les premiers dans la péninsule à réaliser une plantation commerciale. Je rappelle que les trois premières années ont été très difficiles à commercialiser la production parce qu’il n’y avait aucun moyen de l’introduire sur le marché, mais la demande sur le marché européen a progressivement augmenté, en particulier dans des pays comme l’Allemagne, au point que la demande est actuellement supérieure à la production elle-même, bien qu’il y ait déjà un nombre considérable de producteurs dans cette zone cultivant le maracuja. »

Le fruit a deux fleurs, de sorte que la campagne est divisée en deux périodes : la première récolte, qui correspond à la floraison de printemps/été, va de la fin de Juillet à la mi-Octobre, et la deuxième récolte commencera dans quelques semaines, mi-Décembre, rejoindre la campagne de l’avocat Hass, qui est déjà disponible sur le marché.

« L’avocat biologique a l’avantage d’une grande stabilité dans son prix année après année »
« Nous récoltons de l’avocat Hass depuis le 15 novembre », indique Eva Cantos. « Dans cette région, comme cela s’est passé avec la mangue, nous n’avons pas eu de problèmes avec l’eau comme cela a été le cas à La Axarquía, où en été ils ont arrosé jusqu’à une fois tous les 15 jours. Mais il y a eu un problème très important de champignon. »

« L’année dernière était une bonne année, où nous avons subi un épisode de Calima qui a coïncidé avec la floraison de l’avocat et a réduit la charge florale des arbres; donc cette année, après cela, les arbres ont repris une grande quantité de fleurs, mais en raison de la sécheresse et des températures, beaucoup d’entre eux étaient trop faibles pour lutter contre l’infection fongique et il y a eu une baisse générale de la production. »

« Heureusement, mes nombreuses années d’expérience dans la culture biologique tropicale à Eden m’ont aidé à anticiper cette situation en renforçant mes arbres, et ma production d’avocats est en ligne avec celle des années précédentes. »

« De plus, l’avocat biologique a l’avantage que, comme il y a peu de production conventionnelle, il a une grande stabilité des prix année après année dans une moyenne sur le terrain d’environ 3,80-3,90 euros par kilo. »

Pour plus d'informations :
Finca El Edén
Polígono 35 - Parcela 378 – Lahoz
18600 Motril, Grenade (Espagne)
Tél. : +34 628 989 069
info@fincaeleden.es
www.fincaeleden.es