« La saison est extrêmement difficile pour les avocats mexicains. Normalement, c'est à cette période que l'offre du produit mexicain est la plus importante, mais en raison d'un manque de volume, presque rien n'est envoyé en Europe », déclare Rodolfo Meza d'Aztec Fruits, un groupe d'exportateurs mexicains disposant d'un bureau de vente à Louvain. « Comparée à la précédente, nous pouvons parler d'une année dramatique. »

La haute saison pour les avocats mexicains s'étend normalement de septembre à fin décembre. « À partir de janvier, nous devons être beaucoup plus prudents. En effet, la probabilité d'une forte teneur en matière sèche est beaucoup plus importante entre décembre et février. Mais de toute façon, cette année, nous n'avons pratiquement pas envoyé de produits en Europe. Ce n'est tout simplement pas rentable», explique Meza.

La raison réside principalement dans la taille des fruits. « En raison de problèmes climatiques, nous avons principalement des avocats de calibre moyen et petit. Mais le problème est que tous les pays producteurs qui nous intéressent, comme l'Espagne, le Maroc, la Tanzanie et la Colombie, ont également des calibres moyens. Il est donc très difficile de concurrencer ces pays sur le marché européen. Les calibres 24 à 28 se vendaient récemment 1,50 €. Nous ne pouvons pas gagner de l'argent sur ce prix si nous devons l'expédier en Europe. De plus, les Européens demandent surtout des fruits plus gros. Par conséquent, le Mexique se tourne principalement vers son marché intérieur, puis vers le Japon, le Canada, etc. Des destinations où les coûts peuvent être récupérés. »

« Je ne m'attends pas à ce que cela change avant la fin de la saison », poursuit Meza. « Par exemple, l'année dernière, nous pouvions envoyer des avocats en Europe pour 30 € les 10 kilos par fret aérien et gagner de l'argent. Cette saison, nous travaillons avec 35 € les 10 kilos par fret maritime. Ce n'est tout simplement pas rentable, ce qui complique les choses, car l'Europe représente un marché à fort potentiel pour les fruits mexicains. »

L'Europe est clairement un débouché qu'Aztec Fruits souhaite cibler. En effet, outre les avocats, l'entreprise exporte également des mangues, des papayes, des poivrons et des gombos. « Ce sont des produits pour lesquels nous enregistrons encore de belles ventes sur le marché européen. Nous envisageons également de plus en plus l'accès à nos citrons verts. Nous recevons beaucoup de demandes pour savoir si nous pouvons fournir des citrons verts mexicains aux clients européens. Pour l'instant, nous sommes encore en train de nous préparer à cette éventualité, mais il semble qu'il y ait également un bon potentiel pour les limes mexicains », conclut Meza.

Pour plus d'informations :
Rodolfo Meza
Aztec Fruits
Tél. : +32 456 18 4982
rodolfo@aztecfruits.com
www.aztecfruits.com