Pour l'instant, les exportations de raisins en provenance de l'Inde sont principalement destinées aux marchés asiatiques. Sagar Deore, directeur de l'exportateur de produits indiens Janki Freshyard Private Limited, s'attend à ce que le commerce vers l'Europe commence après le Nouvel An : « Cette année, la saison des raisins de table indiens a démarré tôt et les fruits sont déjà emballés, principalement pour les marchés traditionnels d'Asie, du Moyen-Orient et de Russie. Début janvier 2024, le conditionnement du raisin indien devrait commencer pour les marchés européens. »

La saison des raisins en Inde est devenue plus difficile la semaine dernière, car de nombreuses régions ont connu de fortes pluies et des tempêtes de grêle, explique Deore. « Jusqu'à la semaine dernière, la saison s'annonçait riche en événements et prometteuse en termes de qualité et de quantité. Cependant, en début de semaine, des pluies et des orages de grêle hors saison ont frappé de nombreuses régions viticoles, causant des dommages à de nombreux vergers, en particulier dans le district de Nashik. Un certain nombre de vergers sont endommagés, mais pas tous. »

« La tendance climatique EL Niño a provoqué en Inde des précipitations plus faibles que d'habitude, ce qui pourrait entraîner un déficit hydrique en avril/mai 2024, vers la fin de la saison viticole. Par conséquent, la partie de la saison tardive pourrait connaître quelques difficultés. Par ailleurs, les conditions météorologiques ont été favorables à l'agriculture. Jusqu'à la semaine dernière, nous n'avons pas eu de problèmes comme des pluies inattendues pendant la saison », déclare Deore.

« La majorité des régions viticoles jouissent d'une température agréable, d'un bon ensoleillement et d'un ciel dégagé. Par conséquent, les fruits sont de meilleure qualité et se conservent plus longtemps, l'utilisation de pesticides a été réduite et, finalement, le coût de production pour l'agriculteur a été relativement plus bas. Cette année, la baisse prévue de 20 % des coûts du fret maritime par rapport à l'année dernière contribuera à la maîtrise des coûts logistiques. »

Malgré les conditions météorologiques récentes, les volumes de production et d'exportation devraient augmenter cette année, selon M. Deore. « Nous avons l'intention d'augmenter notre volume d'emballage, compte tenu du volume de fruits disponible et des réactions positives que nous avons reçues de nos clients au cours de la saison précédente. Pour ce faire, nous avons également renforcé nos installations et intégré de nouveaux producteurs dans notre entreprise. Étant donné que la plupart des consommateurs achètent actuellement des fruits sud-africains, il est un peu tôt pour tirer des conclusions sur la demande. Outre les pays asiatiques, notre volume important est vendu sur les marchés d'Europe et du Royaume-Uni.»

Les prix pourraient baisser un peu en 2024, lorsque davantage de raisins seront disponibles : « Jusqu'à présent, les prix sont très fermes, presque similaires à ceux de la saison dernière à ce stade de la saison. En janvier 2024, davantage de vergers seront prêts à être récoltés et les prix pourraient baisser légèrement par la suite, en raison d'un afflux plus important de fruits. Même si la saison ne fait que commencer, nous avons de grands espoirs. Cette année, nous augmenterons à la fois le nombre de marchés et les volumes exportés », conclut Deore.

Pour plus d'informations :
Sagar Deore
Janki Freshyard Private Limited
Cellulaire/application : (+91) 913 024 1585
export@jankiglobalexport.com
www.jankiglobalexport.com