Les volumes d'agrumes en Égypte cette saison sont « très abondants, avec des quantités suffisantes pour privilégier l'exportation de fruits de haute qualité », déclare Muhammad Shaker, directeur marketing du producteur et exportateur Almansi.

Shaker ajoute : « Les zones cultivées sont très vastes et il n'y aura pas d'inquiétude quant à la quantité cette année. Les calibres sont plus équilibrés que la saison dernière, les gros calibres étant désormais largement disponibles. Cela varie d'une variété à l'autre, mais en général, ils sont disponibles. Certains producteurs ont un problème limité de déformation des fruits, mais cela ne représente pas de gros volumes. Par contre, le brix est excellent et devrait atteindre 13 % au moment de la récolte. »

La disponibilité de gros volumes sera l'occasion pour les exportateurs de se concentrer sur l'exportation de lots de bonne qualité, explique Shaker. « Ce qui déterminera le succès de la saison, c'est la qualité des exportations. Les négociants ont désormais la possibilité d'être plus exigeants et doivent veiller à respecter les normes des marchés de destination. En Europe, par exemple, les niveaux recommandés de résidus de pesticides doivent être respectés, et les exportateurs doivent éviter les problèmes injustifiés à cet égard. »

En mai dernier, le Conseil égyptien des exportations agricoles a imposé une interdiction d'inspection sur toutes les expéditions d'agrumes vers l'Europe jusqu'à la fin de la saison dernière, à la suite de la détection d'un pesticide interdit. Shaker, qui est également membre du conseil, avait déclaré : « De manière volontaire, et avant toute directive du gouvernement égyptien ou de l'Union européenne, nous avons décidé de mettre en place une inspection obligatoire de chaque conteneur partant d'Égypte vers l'Europe jusqu'à la fin de la saison afin de s'assurer de l'absence de toute substance interdite. »

Pour plus d'informations :
Shaker Mohamed
Almansi
Tél. : +20 102 562 2070
info@almansifruit.com
www.almansifresh.com