Les prévisions selon lesquelles le Pérou enverrait moins de mangues de la région septentrionale de Piura se sont vérifiées. Henk van der Meij de Hars&Hagebauer l'a constaté de ses propres yeux la semaine dernière lorsqu'il a visité les zones de culture péruviennes. « À Piura en particulier, nous avons vu de longues rangées d'arbres vides. Dans certaines exploitations, il y avait jusqu'à 70 à 80 % de fruits en moins. »


Dans la région de Piura, de nombreux arbres devraient être pleins de fruits

« La cause n'est pas seulement El Nino, mais en raison d'une température moyenne basse, la nouaison a été faible, ce qui s'est traduit par une diminution significative des fruits. Ce sont surtout les jeunes arbres qui ont peu donné », explique van der Meij. Pour les zones plus tardives, la situation semble plus positive, selon l'importateur. « À Casma, bien que j'aie également vu des arbres vides, la situation était beaucoup moins grave. »


À Casma, contrairement à Piura, les fruits sont bien présents

Selon l'importateur, la situation actuelle du marché s'est donc inversée par rapport à ce qu'elle était il y a quelques semaines. « Après une longue période de pénurie sur le marché, on se retrouve actuellement avec un léger excédent. Par conséquent, les prix sont beaucoup plus bas. Cela dit, les prix ne sont pas encore si bas que d'autres années, mais la différence avec les dernières semaines est importante. »


Mais beaucoup d'arbres vides à Casma aussi

« Mais peut-être avons-nous tous laissé le marché de la mangue s'emballer un peu, car les niveaux qu'on a vu le mois dernier n'étaient pas vraiment sains. Je m'attends à ce que, début janvier, lorsque la saison brésilienne s'achèvera, les mangues péruviennes arrivent sur un marché très demandeur. »

Pour plus d'informations :
Henk van der Meij
Hars & Hagebauer BV
Tél. : +31 180 745100
henk@harshagebauer.nl
www.harshagebauer.de