Le 11 décembre, le producteur suisse de légumes biologiques Seeland Bio inaugurera un tout nouveau hall de transformation et d'emballage à Ried, près de Kerzers (canton de Fribourg). La station d'emballage intégrée, d'une superficie totale d'environ 1 200 m², compte au total cinq lignes. « Qu'il s'agisse de filets, de sacs tubulaires ou de plateaux Foodtainer, nous pouvons livrer les légumes biologiques dans tous les emballages souhaités », explique Bruno Christen, directeur général de l'entreprise. L'avantage le plus conséquent réside toutefois dans la logistique. « Nous disposons désormais d'une expertise biologique ciblée sous un même toit, au lieu de plusieurs sites, dont certains sont éloignés de plus de trois kilomètres. »


Vue sur le nouveau bâtiment

L'entreprise familiale cultive à la fois en plein air et sous serre. Selon Christen, l'année de culture 2023 a été particulièrement laborieuse pour les premières. « Des pommes de terre et des carottes sont encore en terre et doivent être récoltées. Cette situation est en partie due à la plantation très tardive, mais aussi aux conditions extrêmement humides du champ. »


Chou de printemps de Suisse

L'entreprise Seeland Bio est également connue pour son chou frisé. « Cette année, nous avons été beaucoup trop précoces. Nous avons été en état de récolter nos premiers produits dès le mois de septembre, alors qu'habituellement, nous ne démarrons vraiment qu'à la mi-octobre. Les cultures tardives étaient également prêtes à être récoltées très tôt, ce qui a nui à la qualité. Nous avons donc eu à trier plus de produits que d'habitude », indique Christen. Par ailleurs, les prix se situent à peu près au même niveau que l'année dernière, avec une augmentation conséquente des coûts. « La pression sur les prix est considérable dans l'ensemble du secteur du chou. Nous devons donc bien calculer, surtout pour une spécialité comme le chou printanier. »

En revanche, les rendements des cultures sous serre ont été particulièrement bons, poursuit Christen. Bien que l'inflation et la baisse du pouvoir d'achat aient entraîné une diminution générale de la demande de produits biologiques en Suisse, le producteur fribourgeois ne montre aucun signe de baisse en termes de volumes. « Les nouveaux locaux nous aideront à répondre à la demande croissante à l'avenir. Nous souhaitons continuer à nous développer sur cette base : la population suisse augmente et la demande de légumes issus de la production biologique locale aussi », conclut Christen.

Images : Seeland Bio - Christen Gemüsebau


Pour plus d'informations :
Bruno Christen
Seeland Bio - Christen Gemüsebau
Murtenstr. 61
3216 Ried bei Kerzers
Tél. : +41 79 211 80 13
b.christen@seelandbio.ch
www.seelandbio.ch