Actuellement, la saison d'importation des litchis sud-africains bat son plein chez N&K. « La première cargaison de fret aérien est arrivée en semaine 45. La disponibilité du fret aérien était un défi, mais en volant vers différentes destinations, nous avons quand même réussi à faire entrer les litchis régulièrement. Les étaient extrêmement élevés, surtout au début de la saison, notamment en raison des fortes chaleurs en Afrique du Sud », explique Lorenza Ciccaroni.


Niels van Leeuwen et Lorenza Ciccaroni

Bien que la société mère française importe également des litchis de la Réunion vers la filiale, N&K se concentre entièrement sur l'importation de litchis sud-africains, qui sont emballés par le fournisseur Tomahawk dans les propres boîtes de N&K. « Cette semaine encore, nous recevons des litchis par avion, en même temps que le premier bateau en provenance de Madagascar. Jusqu'à la fin du mois de décembre, nous continuerons à recevoir des fruits par avion, car il y aura toujours une demande pour le gros calibre XXL avec un petit noyau et beaucoup de pulpe. À partir du Nouvel An, les premiers conteneurs arriveront par bateau en provenance d'Afrique du Sud. La variété de l'île Maurice se prête parfaitement au transport par bateau et arrivera sur le marché avant le Nouvel An chinois. »

« Avec les litchis mûris sur l'arbre en provenance d'Afrique du Sud, nous pouvons nous différencier sur le goût et le calibre. Nous les vendons beaucoup sur les marchés de gros, mais nous avons aussi des programmes avec deux supermarchés, dont l'un se poursuit jusqu'à la fin de la saison. Je suis positif en ce qui concerne la consommation de litchis. Il reste une spécialité, bien sûr, mais ces exotiques sont un peu moins exclusifs que par le passé. »

Les ventes de petits ananas décollent
« Nous le constatons également avec un produit comme le fruit de la passion, qui est vraiment devenu un produit de base au fil des ans. Les ventes de petits ananas ont également connu un véritable essor. La France est un marché de baby ananas par excellence », a déclaré Ciccaroni. Bien que les ventes de Noël ne soient plus aussi importantes que par le passé, elle s'attend à ce que ça se bouscule au portillon. « Mais les gens ne planifient plus aussi longtemps à l'avance. »

Il y a plus de cinq ans, Herold Hage et Lorenza Ciccaroni de N&K ont repris le bureau d'importation néerlandais du groupe français Kinobé. L'entreprise compte aujourd'hui 10 employés. « Cela s'est avéré être une bonne combinaison. Nous utilisons le réseau de vente au détail de notre société mère et elle utilise notre réseau de fournisseurs. Nous avons également continué à développer nos propres ventes ailleurs en Europe chaque année. »

« En outre, nous nous attendions à ce que la récession ait un impact plus important sur les ventes de produits exotiques, mais ces derniers mois, le marché des produits en vrac, comme les avocats et les mangues, a été extrêmement bon. Actuellement, le marché des mangues s'est un peu ralenti. Nous constatons que les volumes en provenance du Pérou ont fortement diminué pour de nombreux produits. Par exemple, nous importons des myrtilles principalement par fret aérien cette saison. »

Pour plus d'informations :
Lorenza Ciccaroni
N&K b.v.
Tél. : +31 78 3032 440
l.ciccaroni@nk-kinobe-groupe.com