Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Christian Hoffmann de Becker & Wermelskirchen :

« Avec au total trois marques d'agrumes, nous proposons à nos clients une large gamme de produits »

En raison de l'inflation et de la baisse du pouvoir d'achat, l'année 2023 restera gravée dans les mémoires comme un exercice commercial en demi-teinte. « Par rapport aux autres années, les clients ont moins acheté », explique Christian Hoffmann, directeur général de Becker und Wermelskirchen Fruchthandelsgesellschaft, basé au marché de gros de Düsseldorf. « Néanmoins, nous avons eu une saison assez propice de fruits à noyau, au cours de laquelle nous avons également proposé pour la première fois des nectarines et des pêches françaises. L'automne suivant a été relativement faible, comme c'est souvent le cas. La saison des fruits à pépins s'accélère désormais : les pommes de la région de l'Altes Land, que nous achetons pour la première fois, sont particulièrement appréciées, tout comme les poires néerlandaises. »

À droite : Christian Hoffmann est à la tête de l'entreprise grossiste basée à Düsseldorf depuis 2020


La marque d'agrumes Blue Orange et les pommes de la région d'Alte Land

Outre les fruits à pépins, les agrumes espagnols, toutes variétés confondues, sont désormais caractéristiques de l'assortiment. En plus des marques d'agrumes déjà établies Blue Orange et Llusar, Becker und Wermelskirchen propose pour la première fois des agrumes sous sa propre marque San Sebastian. « Avec un total de trois marques comprenant chacune plusieurs calibres, nous pouvons offrir à nos clients une large gamme de produits. En termes de prix, les clémentines et les oranges se situent à peu près au même niveau que l'année dernière, bien qu'il y ait eu notamment moins de variétés précoces, telles que les Clemenules et les Oronules. La situation de l'offre s'est quelque peu apaisée au cours des dernières semaines, mais elle reste tendue », déclare Hoffmann, qui souligne également les conséquences inévitables de la hausse échelonnée des droits de douane dans le secteur des fruits et légumes.


Les clémentines et les oranges, pour ne citer qu'elles, sont commercialisées sous la marque privée San Sebastian

Nouveaux piliers
Afin de pouvoir survivre sur le marché dans le futur, l'entreprise a lancé sa propre marque San Sebastian au cours de l’été. Celle-ci opère depuis lors en tant que société anonyme indépendante. L'incertitude persistante quant à la pérennité du marché de gros a joué un rôle déterminant, confirme le natif de Hanovre.

« Nous avons commencé avec des cerises et des raisins italiens. Nous continuons à présent avec des clémentines et des oranges espagnoles. Les gens sont encore prudents, mais nous sommes déjà parvenu à convaincre certains commerçants du marché hebdomadaire de cultiver de plus grandes quantités. Il s'agit toutefois d'un champ d'essai pour lequel nous devrons évaluer l'accueil en fin de saison. Si cette évaluation est positive, on pourrait envisager d'inclure dans la gamme d'autres produits tels que les poires italiennes. »


Les deux marques d'agrumes San Sebastian et Llusar (à droite)

Outre la création de sa propre marque, la reprise du magasin spécialisé Straeter de Neuss au printemps a permis à l'entreprise de gagner du terrain. « Le propriétaire de ce magasin spécialisé dans les fruits et légumes avec un service de restauration supplémentaire était déjà un de mes clients. Il a cédé son affaire l'année dernière. Je me suis alors dit : nous avons le parc de véhicules, il a déjà une clientèle fidèle et une excellente réputation dans le secteur local de la restauration. Cela a finalement abouti à une reprise. Après une phase initiale délicate, nous avons aujourd'hui une division commerciale indépendante et prospère », conclut Hoffmann.

Images : Becker & Wermelskirchen GmbH


Pour plus d'informations :
Christian Hoffmann
Becker & Wermelskirchen Fruchthandelsgesellschaft mbH
Großmarkt Düsseldorf
Tél. : +49 2114 220 970
Cell. : +49 173 8354 228
beckerwermelskirchen@t-online.de
www.becker-wermelskirchen.de

Date de publication: