Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Ana Cotrina, d'Añay Peruvian Fruits :

« C'est la guerre des prix pour les mangues péruviennes »

En raison de la pénurie de mangues au Pérou, une guerre des prix s'est engagée, de nombreux producteurs proposant leurs fruits au plus offrant, indiquent les exportateurs de ce pays. « La saison se complique de jour en jour. Ça commence dans les champs et les prix augmentent presque tous les jours », selon Ana Cotrina, spécialiste commerciale de l'exportateur Añay Peruvian Fruits.

La pénurie de mangues au Pérou était attendue avant la saison 2023 en raison des effets persistants du phénomène climatique El Niño. Ce phénomène a affecté la floraison de la majorité des vergers de manguiers du Pérou. Avant l'hiver plus chaud, les fortes pluies que les exploitations ont reçues lors du cyclone Yaku fin février et début mars ont été suivies d'un temps chaud pendant la saison des pluies. Elles ont été suivies par les fortes chaleurs de ce dernier trimestre d'El Niño. Selon les experts, le Pérou a perdu jusqu'à 8 500 conteneurs cette saison à cause de cette situation.

Il est compréhensible que les producteurs doivent récupérer les coûts de la main-d'œuvre et d'une foule d'autres intrants. « Par exemple, pour les fruits transportés par voie maritime, le prix a commencé à 4 soles par kilo et il est maintenant de 6-7 soles. Pour les mangues transportées par voie aérienne, le kilogramme est aujourd'hui à près de 12 soles. Tous les clients ne peuvent pas supporter les prix que nous leur proposons et nous comprenons cette situation, car s'il existe un autre fruit moins cher, les gens préféreront l'acheter au lieu des mangues. Un autre problème que nous rencontrons dans les champs est que les producteurs veulent vendre tous les calibres au même prix et pour l'Europe, les calibres 13-14 ne sont pas rentables », déclare Cotrina.

Añay Peruvian Fruits est un exportateur de produits frais tels que les mangues, les avocats et les asperges du Pérou. Son bureau administratif se trouve à Lima, et ses installations de traitement des mangues à Tambogrande, Piura, dans la station de conditionnement Interfruits. L'entreprise possède une ferme de 19 hectares à Tambogrande et travaille en étroite collaboration avec les petits et grands producteurs de Piura et de Casma.

« Le produit se raréfie, ce qui est inquiétant c'est qu'il ne reste plus beaucoup de fruits pour les destinations asiatiques qui nécessitent un traitement à l'eau chaude, tout ce qui est récolté dans les champs est principalement destiné à l'Europe. Par exemple, pour Madrid, nous avions un tarif de 1,55 $/kg et maintenant il est de 1,80 $/kg, mais ce qui est positif, c'est que les compagnies aériennes nous donnent la possibilité d'avoir des tarifs au comptant. Mais bon, nous sommes là, à extraire le maximum de cette saison afin d'approvisionner nos clients », déclare Cotrina.

Pour plus d'informations :
Ana Cotrina
Añay Peruvian Fruits
Tél. : +51 941 116 913
a.cotrina@aperufv.com

Date de publication: