Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber

La demande de pommes en Inde restera faible jusqu'en mars

Alors que l'année dernière, les exportations de pommes de la Turquie vers l'Inde étaient en plein essor, le commerce s'est considérablement ralenti à l'heure actuelle. Alper Kerim, propriétaire de l'exportateur turc de fruits Demir Fresh Fruits, explique cette situation par le fait que le marché indien est inondé : « La demande est trop faible pour exporter des pommes vers l'Inde en ce moment. Cela est principalement dû à l'inondation du marché par les pommes iraniennes et celles du Cachemire. La situation n'est pas brillante et cette faible demande pourrait se poursuivre jusqu'à la fin du mois de mars. »

Outre la faiblesse de la demande, un autre souci complique l'acheminement des produits. « La période des fêtes n'est pas positive pour les exportations de pommes vers l'Inde, mais ce n'est pas le principal facteur qui a affecté notre commerce. Ce rôle a été joué par les problèmes météorologiques dans ce pays. Des inondations se sont produites dans le sud de l'Inde la semaine dernière, ce qui a été un désastre pour le marché de la pomme, car les produits ne sont pas facilement transportés lors de ces intempéries. »

Malgré la faiblesse de la demande, Kerim est certain de pouvoir vendre la plupart des pommes qu'il a en stock cette saison. « Chez Demir Fresh Fruits, nous sommes toujours confiants en ce qui concerne nos pommes en stock et nous pensons que nous disposons des fruits de la meilleure qualité dans nos entrepôts. Nous en sommes tellement sûrs que nous affirmons être en mesure de fournir nos produits jusqu'en juillet, ce qui signifie que les expéditions commenceront même en mai 2024. Mais tous les stocks ne peuvent pas être conservés en entrepôt frigorifique jusqu'en mars en raison de leur mauvaise qualité. »

Le ralentissement de la demande pourrait poser des problèmes aux exportateurs qui ne sont pas aussi stables et qui ont beaucoup misé sur la saison actuelle des pommes : « Je m'attends à un ralentissement des échanges jusqu'en mars, peut-être même jusqu'en avril, en raison d'autres origines qui sont déjà arrivées sur le marché indien. Toutefois, si la puissance financière d'un exportateur est bonne, il devrait pouvoir survivre jusqu'à la fin de la saison. Cependant, pour les exportateurs qui ne sont pas aussi stables financièrement, une faible demande pourrait devenir un véritable problème », conclut Kerim.

Pour plus d'informations :
Alper Kerim
Demir Fresh Fruits
Tél. : +90 532 514 2080
alper@dff.com.tr
www.dff.com.tr

Date de publication: