Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Zouhir Daissoria

« Les prix des fruits rouges marocains sont bons »

La saison des petits fruits au Maroc se poursuit, les producteurs se remettant d'un été difficile marqué par la tempête Bernard, qui a endommagé une grande partie des plantes. Zouhir Daissoria, producteur de fruits dans la région de Larache, fait le point sur la situation.

Daissoria déclare : « D'une manière générale, nous sommes satisfaits de la demande et des prix pour tous les produits, ce qui récompense les efforts importants consentis cet été et les lourdes pertes subies à la suite de la tempête Bernard. La situation diffère selon les produits, mais en général, la demande et les prix sont bons malgré une baisse des volumes et des rendements par rapport à la saison dernière. »

Les framboises, qui ont été les premières victimes de la tempête en raison de sa date, qui coïncidait avec un stade avancé de la production, se rétablissent avec de bons prix, déclare Daissoria. Nous avons dépassé le pic de récolte et nous sommes à la fin du premier cycle de production. Les rendements ont baissé de près de 40 %, principalement à cause de la tempête. »

Les fraises, qui sont devenues de moins en moins intéressantes pour les producteurs marocains en raison de la baisse de la demande ces dernières années et de la forte concurrence de l'Égypte, bénéficient également d'une demande satisfaisante, selon Daissoria. « Nous nous trouvons dans la 5ème semaine de récolte. Le marché est bon, avec des prix satisfaisants. Nous avons des problèmes de calibre, de fruits déformés et de décoloration. Les volumes sont nettement inférieurs à ceux de la saison dernière, car un certain nombre de producteurs ont décidé de convertir leurs superficies de fraises à d'autres fruits. »

Enfin, la saison des myrtilles, qui suscite un grand intérêt de la part des producteurs et qui a fait un grand pas en avant en termes de superficie, s'annonce prometteuse. Daissoria déclare : « Nous en sommes au tout début de la récolte. Les prix sont bons et nous espérons qu'ils s'améliorent encore. Nous ne savons pas encore quel sera le rendement, mais tous les indicateurs sont au vert. »

Pour plus d'informations :
Zouhir Daissoria
BLDIOFROOT
Tél. : +212661902434
bldiofroote.coperative@gmail.com
disouriafirstgreenland@gmail.com

Date de publication: