Selon Amit Kalya, directeur général de l'exportateur indien de raisin Kalya Exports, les conditions météorologiques en Inde pourraient entraîner une fin prématurée de la saison cette année : « La période de croissance du raisin indien a été bonne à tous les stades, à l'exception des pluies non saisonnières que nous avons reçues en décembre. Ces pluies ont affecté la qualité et le volume de la récolte pour la fin mars et le mois d'avril. Nous nous attendons à une fin de saison précoce ou, du moins, à une baisse des volumes d'ici avril. »

Plusieurs marchés sont à la traîne en termes de demande pour diverses raisons. Kalya souligne que les consommateurs chinois ne dépensent leur argent que pour ce qui est vraiment nécessaire. « Bien que la récolte soit bonne, la demande n'est pas très importante pour l'instant. La Russie reçoit cette année des volumes moindres de l'Inde, en raison de problèmes logistiques et, bien sûr, des problèmes liés à la mer Rouge. De même, l'UE, qui est l'un de nos plus grands marchés, connaît une demande médiocre pour les raisins de bonne qualité. En Chine, le marché global sera très prudent, car la population ne dépense que pour des fruits de bonne qualité et uniquement pour ce qui est nécessaire, dans le contexte actuel de ralentissement économique. Le marché d'Extrême-Orient fonctionne lui aussi au jour le jour, sans grandes perspectives. »

Kalya reconnaît les énormes problèmes liés à l'impossibilité d'utiliser l'itinéraire de transport via la mer Rouge, qui entraînent principalement des retards et des coûts supplémentaires : « La situation en mer Rouge est très critique pour les exportateurs indiens de raisin, car elle augmentera à la fois le temps de transit et le coût du transport. Cela nous affecte de plusieurs manières : nous serons moins compétitifs en raison de l'augmentation des coûts, nous risquons d'être confrontés à des problèmes de qualité avec l'allongement du temps de transit et nous devrons désormais faire face à des problèmes logistiques car l'espace sur les navires s'en trouve réduit. Sans compter que les calendriers ont été chamboulés à cause de cette situation. »

L'exportation des raisins vers les supermarchés européens sera assez difficile, selon Kalya. « Le marché européen a été très important pour la filière indienne du raisin. En raison de la situation actuelle, nous ne pouvons pas nous engager à livrer nos supermarchés en toute sérénité. J'espère que le marché ne connaîtra pas une situation de stock irrégulière, ce qui ne nous aiderait pas du tout. En ce qui concerne les approvisionnements indiens, nous sommes toujours en train de négocier de nouveaux prix, car les taux de fret ont augmenté. Comme on peut s'y attendre, cela a créé quelques problèmes. »

« Pour ce qui est de l'avenir, nous prévoyons une augmentation des volumes, car les conditions météorologiques en Inde s'améliorent et le pays entrera alors dans une période avec de bons approvisionnements, de bonnes spécifications et du sucre ! Toutes les parties prenantes à ce processus en sortiront gagnantes. Nous nous rendrons également à Berlin pour le salon Fruit Logistica 2024 afin de rencontrer nos acheteurs », conclut Kalya.

Pour plus d'informations :
Amit Kalya
Kalya Exports
Tél. : +91 9890673321
amit@kalyaexports.com
www.kalyaexports.com