Avec l'arrivée des premières pastèques mauritaniennes le 18 janvier, la saison démarre exceptionnellement tôt cette année. « L'année dernière, c'était la première fois que nous proposions des produits mauritaniens. La saison n'a vraiment démarré qu'au début du mois de mars. La marchandise a été très bien accueillie par nos clients et s'est particulièrement bien implantée dès la première année. Cela nous a incités à expédier dès maintenant les premiers lots », explique Cevdet Cavusoglu, de l'entreprise Fresh & Cash, basée à Wuppertal.

En raison des chutes de neige et des températures négatives, Cavusoglu table sur une demande raisonnable de pastèques. « Avec ces températures, nous ne vendrons pas de quantités astronomiques, bien sûr. La qualité des premiers arrivages est, en tout cas, prometteuse : les produits sont beaux et épais, avec des poids compris entre 12 et 16 kg, avec une valeur Brix conforme aux attentes. » Les prix de vente d'environ 1,70 €/kg sont également satisfaisants.


Pastèques mauritaniennes de la variété Dumara

Selon Cavusoglu, les premières marchandises en provenance de ce pays d'Afrique du Nord bénéficient d'un marché satisfaisant. « Nous proposons depuis longtemps des produits du Panama, mais l'approvisionnement a été particulièrement difficile cette année. Il en va de même pour les autres melons d'outre-mer, car nous ne recevons qu'occasionnellement un lot de melons de miel ou de Galia du Brésil. » Le grossiste en fruits de Wuppertal devrait pouvoir livrer des pastèques panaméennes jusqu'à la fin du mois de février. « Les produits mauritaniens sont normalement disponibles jusqu'en avril/mai, bien que nous soyons largement tributaires du début de la saison au Maroc. »


Tomates en grappe turques du partenaire commercial Lunafresh

Par ailleurs, les tomates turques sont un produit important pour l'entreprise pendant la saison froide. Après un excellent début de saison, la demande a chuté de manière significative, rapporte Cavusoglu. « Les prix par palette ont plus que diminué de moitié par rapport à la même période l'année dernière. Ils se situent désormais aux alentours de 6 €/boîte. Toutefois, les marchandises turques sont encore 1 à 2 €/boîte moins chères qu'en Espagne. Nous espérons que les ventes reprendront un peu dans les semaines à venir. En effet, à partir de fin février/début mars, les produits de serre belges et néerlandais occupent généralement le devant de la scène, après quoi la haute saison turque s'achève naturellement. »

Pour plus d'informations :
Cevdet Cavusoglu
Fresh & Cash GmbH
Vohwinkler Str. 119b
42329 Wuppertal
Tél. : +49 174 3929313
info@freshandcash.de
www.freshandcash.de