Forte demande de pommes turques en Extrême-Orient

Les pommes de haute qualité, cultivées dans la ville de Niğde et vendues aux pays du Moyen-Orient en recourant à la méthode du cirage bio, sont en voie de commercialisation dans les pays d'Extrême-Orient.

Après avoir été lavées et séchées avec des machines spéciales dans l'usine, les pommes sont soumises à un procédé de cirage bio qui assure une protection à long terme avec une technique spéciale et donne un aspect plus lumineux.

L'usine, dont la capacité moyenne de conditionnement est de 100 tonnes par jour, traite 13 000 tonnes de pommes par an, dont 8 000 tonnes sont exportées vers des pays du Moyen-Orient comme l'Arabie saoudite, Dubaï et les Emirats Arabes Unis (EAU), ainsi que l'Inde. Les pommes de Niğde attirent également l'attention des pays d'Extrême-Orient comme la Malaisie ou encore le Bangladesh.

Yusuf Arslan, directeur des exportations de l'usine, a déclaré qu'il pouvait entreposer 10 000 tonnes de pommes dans l'usine, bâtie avec l'aide du ministère, et exporter 80 % des pommes qu'il transforme.

Selon dailysabah.com, l'usine emploie près de 130 personnes. "La raison pour laquelle nous utilisons la méthode de cire bio est pour commercialiser nos produits sur les marchés d'Extrême-Orient et du Moyen-Orient à un prix plus élevé. Grâce au cirage bio, nous fournissons plus d'argent à notre pays en contribution nationale. Nous sommes passés au système de cirage bio avec l'appui de notre ministère. Notre production quotidienne moyenne se situe entre 80 et 100 tonnes," poursuit-il.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)