John Koekenbier, Perfotech

« En Angleterre, les stations d'emballage sont situées au milieu des champs »

Les emballages perforés peuvent prolonger la durée de conservation des fruits et légumes. Dans la chaîne alimentaire, jusqu'à 50% des produits frais finissent à la poubelle. Pour contrer ce type de gaspillage alimentaire, PerfoTec a mis sur le marché un type particulier de technologie laser. Cette technologie est utilisée pour emballer les fruits et légumes.

Ce fournisseur néerlandais d'équipements industriels a vendu environ 250 systèmes laser dans 15 pays. Ces machines utilisent des lasers pour faire des trous microscopiques dans le film d'emballage. La taille et le nombre de ces perforations sont adaptés avec précision aux produits, aux fruits et légumes en particulier, et prolongent leur durée de conservation.

« Le problème majeur est que la qualité de l'oxygène diminue rapidement. Le niveau de CO2 augmente alors. Notre système mesure la fréquence respiratoire du produit. Il ajuste la perforation des emballages en conséquence », explique John Koekenbier, directeur de PerfoTec.


Née d'un mécontentement

Cette technologie à succès est née d'un mécontentement en 2004. À l'époque, le propriétaire de PerfoTec, Bas Groeneweg, était directeur du processeur de germes, Greensprout. Les tiges des choux de Bruxelles brunissent assez rapidement. Cette décoloration est totalement inoffensive, mais les consommateurs ne l'aiment pas. Groeneweg voulait utiliser un film perforé pour garder les pousses plus vertes plus longtemps. Mais le film de l'époque n'était pas à la hauteur.

« Il n'y avait souvent aucun trou dans le film ou alors les trous étaient trop grands. Groeneweg a eu l'idée d'utiliser la précision des lasers pour réaliser les perforations. Il a également fixé une caméra pour contrôler chaque trou individuellement. C'est de là qu'est né PerfoTec », explique Koekenbier.

Actuellement, la technologie est surtout utilisée pour les fruits à baies : principalement les fraises, les framboises et les myrtilles. L'Angleterre est leur plus grand marché.

Cependant, les machines PerfoTec sont également présentes en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique, en Inde, en Asie, en Australie et en Europe.

Marks & Spencer, une chaîne de supermarchés du Royaume-Uni, a été le premier gros client de PerfoTec. « En Angleterre, les stations d'emballage sont placées au milieu des champs de fraises, de framboises et de myrtilles. Les produits sont immédiatement réfrigérés. Notre technologie a un meilleur impact dans ces circonstances. Elle prolonge la durée de conservation de ces produits d'au moins trois à quatre jours », poursuit Koekenbier. Cette technologie est maintenant également utilisée pour les pommes de terre et les légumes tels que le brocoli et les poireaux. Elle est également utilisée dans le secteur de la floriculture.

Salades composées

Un nouveau produit a été ajouté au secteur : les salades coupées et mélangées en sacs. Ces sacs sont remplis à l'aide d'un entonnoir de remplissage. Dans un système d'emballage traditionnel, il s'agit d'un processus lent avec un taux de gaspillage élevé. Mais PerfoTec a développé un entonnoir de remplissage spécial équipé d'un dispositif de contrôle de l'oxygène.

« Ce système fonctionne plus rapidement et réduit le gaspillage de produit. Nous l'avons mis sur le marché cette année. Nous en avons déjà beaucoup vendu. La plupart aux Pays-Bas, mais aussi en Angleterre et en Norvège », dit Koekenbier.

 

PerfoTec emploie actuellement 25 personnes. Cinq d'entre elles travaillent aux États-Unis et en Angleterre. Trois autres succursales seront ajoutées à la fin de 2018. Koekenbier poursuit : « Nous nous concentrons sur la croissance progressive de notre entreprise. Nous sommes assez ambitieux. À long terme, nous souhaitons vendre 300 autres systèmes PerfoTec dans le monde entier d'ici à 2022. C'est plus du double du nombre actuel. Je suis très confiant quant à l'évolution de la situation en Amérique du Sud et en Asie. Nous effectuons actuellement des tests en Amérique du Nord. C'est pour une grande chaîne de supermarchés. Si tout se passe bien, ce que je suppose, un nouveau marché s'ouvrira alors à nous. »

Koekenbier sait qu'il existe encore des domaines inexplorés où le système laser peut faire ses preuves. « Je pense, par exemple, à l'industrie de la transformation de la viande, mais on n'en est pas encore là. Bien sûr, il y a d'autres entreprises qui s'occupent de prolonger la durée de conservation des produits frais. Ceci est rendu possible avec la technologie laser mais également par d'autres moyens. Peut-être pouvons-nous découvrir de nouveaux domaines grâce à des partenariats. Réduire le gaspillage alimentaire est, après tout, un noble objectif à atteindre ensemble. » 

Source : Agroberichten Buitenland


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)