Cameroun : Baisse historique du volume des exportations de bananes

En août 2018, la Cameroon Development Corporation (CDC), entreprise agro-industrielle publique qui exploite de vastes plantations d’hévéa et de bananes dans la région du Sud-Ouest du pays, a réalisé sa plus faible performance depuis 13 ans en termes d’exportations. Cette entreprise, 2ème  employeur du pays après la Fonction publique, a exporté 1 488 tonnes de bananes; soit pratiquement six fois moins qu’en août 2017 (8 560 tonnes). C’est à peine mieux que la société Boh Plantations (Bpl). Selon l’Assobacam, cette dernière a exporté 1 164 tonnes de bananes au cours du mois d’août 2018, contre 12 261 tonnes pour la société des plantations du Haut Penja (PHP), le leader du marché.

Cette chute du marché de la banane serait dû aux revendications violentes des séparatistes anglophones, en cours depuis plus d’un an dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, où la CDC possède toutes ses plantations. Le climat d’insécurité qui règne est tel que la société a dû fermer la plupart de ses plantations à l’exploitation, laissant de côté une bonne partie de ses 22 000 employés. La filière subit donc de plein fouet cette crise socio-politique.

A noter, en revanche, que la filiale locale de la Compagnie fruitière de Marseille, la société des Plantations du Haut-Penja (PHP), a assuré près de 75% des exportations de bananes au Cameroun, avec un volume de 28 434 tonnes de bananes expédiées entre juillet et août 2018.

Particulièrement dynamique en août, la PHP a exporté 12 261 tonnes de bananes contre 8 672 tonnes au mois de juillet, soit une augmentation de près de 4 000 tonnes sur une période d’un mois. La CDC, elle, n’a exporté que 5 534 tonnes, dont 4 046 tonnes au mois de juillet.

Source: EcoMatin


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)