Serres technologiques : la récolte des tomates d'hiver a commencé

La première récolte de tomates du cycle d'hiver a commencé dans la serre technologique de Fri-EI, Italie.« En un rien de temps, nous avons installé 5,4 hectares supplémentaires de luminaires LED, en plus des 2 hectares que nous avions déjà. Aujourd'hui, 50% des surfaces du Fri-EI sont équipées de LEDs. Cela nous permettra de maintenir une production constante tout au long de l'année, » dit Alessio Orlandi, le directeur marketing.

L'effet des serres éclairées par LED est très suggestif : la pollution lumineuse est évitée grâce au blindage qui permet aux tomates de pousser même pendant les mois les plus froids et les plus sombres. « Si toute l'installation LED était mise en ligne, elle couvrirait une surface de 75 km ! »

« Dans un monde où les effets du changement climatique deviennent chaque jour plus visibles, nous sommes poussés à trouver des solutions durables », explique Orlandi. « Ici, dans notre entreprise, nous avons trouvé un moyen qui nous permet de produire 365 jours par an. Par conséquent, nous n'avons pas recours aux produits importés qui sont cultivés à plus de 1 000 km d'ici. Chaque jour, nous proposons des produits frais irrigués avec de l'eau de pluie qui est collectée et filtrée dans des bassins. Les serres sont chauffées par les installations de biogaz environnantes. De cette manière, la chaleur n'est pas dispersée dans l'environnement. Le CO2 produit est introduit dans les serres afin que les plantes l'absorbent, agissant ainsi comme des purificateurs d'environnement. »

Alessio Orlandi

L'élevage s'effectue dans un espace clos. Cela permet un meilleur contrôle des maladies chez les plantes. La tomate est contrôlée par une lutte biologique afin d'offrir un produit garanti 365 jours par an.

« A ce jour, nous sommes moyennement satisfaits, surtout après une année à pleine vitesse et après un été marqué par les prix les plus bas depuis 10 ans », explique le directeur. « Nous croyons fermement à l'industrialisation du processus productif. Grâce à cela, nous serons en mesure d'offrir à nos clients un produit de qualité constante tout au long de l'année. »

« Il y a eu assez de mauvaises surprises après l'achat. La clientèle est découragée par ce genre de situation désagréable, ce qui entraîne une baisse de la consommation. Notre méthode de production veut changer la perception que les fruits et légumes sont une escroquerie tant en termes de qualité que de spéculation sur les prix. »

« Nous voulons nous détacher des relations basées sur la logique demande/offre. À cet égard, nous faisons des offres à nos clients sur la base de prix fixes saisonniers ou périodiques avec des plans de catégories afin de garantir un revenu tant à la production qu'à la vente au détail, sans mauvaises surprises. »

« De cette façon, le client profitera lui aussi de notre projet par lequel la tomate Fresh Guru est toujours disponible, avec un prix et une qualité fixes », explique Orlandi. « Le projet pour l'agriculture du futur sera un projet gagnant-gagnant : le producteur, le détaillant et le client y trouveront leur compte, tout comme certains produits de marque déjà disponibles depuis des années. »

Pour plus d'informations : 
Serre Fri-El
Alessio Orlandi - resp. commerciale
alessio.orlandi@freshguru.it
www.fri-el.it


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)