Le gouvernement rwandais inflige des amendes aux marchands de pommes de terre qui ne respectent pas le prix fixé

Quelque 146 marchands vendant des produits agricoles ont été condamnés à une amende pour avoir vendu des pommes de terre irlandaises à des prix supérieurs à ceux fixés par le gouvernement dans le cadre d'une campagne de répression contre la fixation illégale des prix dans les rapports sur le marché des produits agricoles allafrica.com.

La fixation illégale des prix et la spéculation ont été citées par le gouvernement comme l'un des principaux moteurs des prix sur les marchés alimentaires. La dernière vague de répression s'inscrit dans le cadre des efforts visant à assurer la stabilité des prix.

Le directeur du commerce intérieur au ministère du commerce et de l'industrie, Cassien Karangwa, a fait la révélation jeudi lors d'une conférence de presse visant à clarifier la question de l'instabilité des prix et de l'accès limité au marché des cultures des aliments de base comme la pomme de terre, le maïs, le riz et les produits animaliers.

Karangwa a déclaré que les trafiquants ont été condamnés à une amende de plus de 10 millions de francs rwandais pour avoir violé les prix fixés par le gouvernement.

Les coupables ont été arrêtés au marché de gros de Nzove dans le district de Nyarugenge et aux marchés de détail dans les districts de Kimironko et Gasabo.

Quiconque enfreint le plafond de prix se verra infliger une amende de 20 000 à 2 millions de francs rwandais, en fonction de la gravité de l'infraction, a indiqué le ministère.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)