Bogota / Bruxelles : la guerre des frites est déclarée

Après l'Afrique du Sud et le Brésil, la Colombie s’en prend aux entreprises agroalimentaires européennes qu’elle accuse d'exporter à bas coûts et de saper le marché de ses producteurs locaux. Pour cela, Bogota entend imposer un droit antidumping de 8 % sur les importations de pommes de terre surgelées belges, néerlandaises et allemandes.

La commissaire au Commerce, Cecilia Malmström, a déclaré que « L'Europe défendra les frites européennes ».

La Belgique est le fournisseur mondial de frites surgelées et deuxième acheteur de pommes de terre françaises. Son ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, en a fait un casus belli avec Bogota et a demandé à la Commission de le soutenir devant l'OMC. En effet, depuis l'ouverture d'une enquête antidumping par la Colombie en août 2017, la tension entre les deux pays est palpable. Plusieurs tentatives de communication initiées par la Belgique sont restées sans réponse de Bogota. Le pays s’inquiète de la concurrence du marché canadien avec la marque McCain.

La Commission attend dans les prochains jours la décision officielle des autorités colombiennes.

Source : Le Figaro


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)