MSC s'occupe de la plupart des exportations d'oranges vers le géant asiatique

« L'Espagne pourrait devenir l'un des principaux fournisseurs d'oranges de la Chine »

Le secteur espagnol des agrumes est à la recherche de nouvelles opportunités en dehors de l'Europe, compte tenu des signes de saturation du marché observés ces dernières années et d'une pression sur les prix qui maintient souvent les profits à un minimum. Le Canada, et plus particulièrement la Chine, sont des destinations de plus en plus attrayantes pour les exportateurs. Bien que le premier soit plus consolidé en tant que destination d'exportation, la Chine, elle, demeure à découvrir. Cela pose d'autres défis, du fait de la longue distance, qui nécessite des services logistiques très spécialisés. C'est ce qu'explique Julio Nestar, Reefer Manager de MSC Espagne, qui estime qu'il est également indispensable de signer de nouveaux protocoles pour permettre l'exportation des agrumes vers de nouveaux marchés, tels que le Japon.

Julio Nestar, Responsable Reefer de MSC Espagne.

« Le Canada est une destination importante pour les exportations espagnoles de fruits et légumes. Ces dernières bénéficient actuellement de l'augmentation des coûts de production locaux et des coûts d'expédition plus élevés de la Californie vers le Canada. De plus, nos temps de transit sont très compétitifs, ce qui nous permet d'exporter une large gamme de fruits et légumes de haute qualité vers ce marché. »

En ce qui concerne la Chine, Julio Nestar explique qu'il s'agit d'un marché relativement nouveau pour les producteurs espagnols. Les exportations de fruits ont augmenté de manière exponentielle, dépassant 20 000 tonnes durant la dernière campagne. « La croissance économique du pays permet à la classe moyenne de connaître une croissance fulgurante d'année en année. On s'attend à ce qu'elle dépasse les 600 millions de personnes dans les années à venir. Ce facteur nous indique que l'importation de fruits en Chine, qui en 2017 dépassait déjà les 4 millions de tonnes, continuera à croître à un rythme très élevé année après année. »

« Au cours de la prochaine campagne, nous nous attendons à ce que les exportations d'oranges augmentent de nouveau considérablement en raison de plusieurs facteurs. D'une part, les conditions climatiques en Chine ont eu un impact négatif sur la production locale d'agrumes. D'autre part, les États-Unis, qui étaient jusqu'à présent l'un des principaux fournisseurs, avec un volume total de 68 000 tonnes l'an dernier, doivent actuellement payer des droits de douane de 50 %. En outre, nous devons également tenir compte du fait que les principaux producteurs espagnols prévoient une plus grande quantité d'oranges de première qualité, qui sont celles que réclament les consommateurs chinois. Des pays comme l'Espagne et l'Égypte pourraient donc, avec le Chili et l'Australie, devenir les principaux fournisseurs chinois de la gamme orange. De plus, les importations chinoises pourraient dépasser 400 000 tonnes en 2019 », indique l'expert en transport frigorifique.

« Notre objectif principal est d'aider nos clients à développer leur activité sur des marchés où les longs délais de transit ont toujours été un handicap pour certains fruits et légumes. L'amélioration de nos services, ajoutée aux investissements importants que nous faisons constamment dans des conteneurs frigorifiques à la pointe de la technologie, comme le Carrier Primeline, ainsi que l'utilisation de systèmes à atmosphère contrôlée, nous permettent de transporter les fruits beaucoup pour une période bien plus longue et de livrer à destination finale un produit avec le meilleur rapport qualité / fraîcheur / consistance. »

Compte tenu du fait que la Chine est une destination qui demande de longs délais de transit et des protocoles de qualité très exigeants en matière de traitement par le froid, les risques liés à l'exportation sont élevés. En fait, certains exportateurs ont perdu beaucoup d'argent parce que les fruits ne sont pas arrivés dans l'état auquel nous nous attendions.

Quelle est l'expérience de MSC en matière d'expédition d'oranges espagnoles en Chine ?
« Notre expérience est concluante. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos clients, agronomes, techniciens en réfrigération et autorités phytosanitaires pour optimiser ce type d'expéditions et ainsi offrir le service le plus efficace du marché, avec le taux de réussite le plus élevé. Nous offrons à nos clients la plus grande transparence en fournissant les mesures des sondes du USDA. De plus, dans certains cas, nous couvrons les frais liés à l'échec éventuel de ce traitement par le froid. Cela inclut la différence de prix si les marchandises doivent être vendues dans un autre pays où le traitement au froid n'est pas obligatoire », explique Julio Nestar.

« L'essentiel n'est pas seulement de se conformer aux exigences des autorités phytosanitaires, mais de le faire en expédiant les oranges à la température la plus élevée possible, afin d'éviter que le froid ne les endommage. MSC a pu personnaliser le fonctionnement de ses conteneurs, ce qui lui a permis de respecter les protocoles tout en travaillant à des températures non inférieures à 1°C pendant tout le trajet. Par conséquent, le MSC est actuellement la meilleure option pour les exportateurs d'agrumes expédiant vers l'Extrême-Orient. Par conséquent, la compagnie maritime gère la plupart des exportations d'orange vers la Chine, » dit-il.

En ce qui concerne les citrons, les exportations espagnoles sont encore très faibles car le traitement au froid exigé par les autorités chinoises est très rigoureux.

Selon Julio Nestar, le citron est un produit qui a généralement une faible humidité relative et il est donc difficile de respecter les protocoles exigés par la Chine. Le géant asiatique demande que la pulpe du fruit voyage à une température maximale de 2,1 °C (ou moins) pendant 21 jours. À des températures aussi basses, ce fruit subit des dommages dus au froid. « A mon avis, il serait nécessaire que les autorités phytosanitaires chinoises compétentes appliquent un protocole plus clément, augmentant la température en prolongeant le traitement de quelques jours, puisque les temps de transit de l'Espagne vers les principaux ports chinois nous permettraient encore d'arriver avec le traitement terminé. »

MSC est une entreprise leader dans le transport maritime de produits périssables qui offre un service global grâce à ses 200 lignes mondiales. Celles-ci sont utilisées par plus de 490 navires qui desservent les principaux ports du monde avec les temps de transit les plus compétitifs du marché. En 2017, elle a transporté plus de 1,4 million d'EVP de marchandises dans des conditions de température contrôlée. De ce total, 40 000 EVP ont été expédiés en atmosphère contrôlée et 20 000 EVP ont subi un traitement au froid. « Nous investissons en permanence non seulement dans les porte-conteneurs, mais aussi dans les terminaux, les entrepôts et les transports terrestres afin de pouvoir offrir un service porte-à-porte à tous nos clients », explique l'expert.

« Nous avons plus de 1 000 experts en denrées périssables. Ainsi, nous pouvons offrir une couverture mondiale, mais aussi un service local dans plus de 155 pays à travers le monde. Contrairement à d'autres compagnies maritimes, nous disposons d'un département exclusivement dédié au transport frigorifique, hautement spécialisé dans le transport de produits périssables, qui comprend la vente, l'exploitation, le service clientèle, le transport terrestre et la documentation. De cette façon, nous sommes en mesure d'offrir un service rapide, flexible et personnalisé en tout temps, toujours adapté aux besoins de nos clients et aux particularités de chaque destination. C'est une sorte de cargaison qui demande une attention toute particulière », conclut Julio Nestar.

Pour plus d'informations :
+34 96 335 9100
esp-reefer@msc.com
www.msc.com/fruit


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)