Marché européen de la pomme de terre (semaine 49)

Peu d’offre spontanée pour Fontane et Challenger

Belgique
Message des marchés Fiwap / PCA :
Variétés industrielles: 
Fontane : 25,00 à 27,00 €/q ; marché ferme ;
Challenger : 25,00 à 27,00 €/q ; marché ferme ;
Toujours peu d’offre spontanée pour ces 2 variétés, face à une demande discrète ;
Bintje : marchés stables :
• « qualité fritable » : max 15 % de flottantes à 1060 g/l et PSE min de 335 g/5 kg : 18,00 à 25,00 €/q. Très peu d’offre, très peu de transactions ; cours plus élevés observés pour de petits volumes de lots exceptionnels, à destination des frites fraîches industrielles et des éplucheurs ;
• « qualité défaillante » : plus de 15 % de flottantes et/ou PSE < 345 g/5 kg : autour de 15,00 €/q. L’offre pressante diminue (les moins bons lots sont peu à peu évacués). 
Innovator : 27,00 à 28,00 €/q ; marché ferme.



Marchés physiques européens

Récapitulatif des cours (source: NEPG) :

Plant de Bintje : Plant hollandais, classe A, rendu mars 2018, par 5 tonnes, en sacs, hTVA : prix en hausse régulière (renseignez-vous chaque jour), demande croissante, offre réticente :

Calibre 28 - 35 mm : 93,00 – 98,00 €/q

Calibre 35 – 45 mm : 63,00 - 66,00 €/q

Marché à terme
EEX à Leipzig (€/q) Bintje, Agria et var. apparentées pour transfo, 40 mm+, min 60 % 50 mm +:

Pays-Bas
Les cotations de jeudi dernier ont raboté les prix supérieurs dans plusieurs catégories de pommes de terre industrielles, signe que les usines hollandaises ne veulent pas contribuer à une hausse des cours en décembre. Sur les marchés intérieurs du frais, les chairs tendres restent fermement entre 26 et 34 €/q, et de 35 à 40 €/q pour les chairs fermes en fonction de la lavabilité. L’export fonctionne modérément sur base de 24 – 28,50 €/q au producteur.

Cotation PotatoNL : voir aussi sur www.potatonl.com  

France
Marchés stables et prix globalement inchangés mais fermes. Sur le marché intérieur du frais, la pression de l’offre est très faible, et les préparateurs s’attendent à une demande en hausse à l’approche des fêtes. Chairs fermes entre 35 et 41 €/q en catégorie 1, chair tendre entre 28 et 35 €/q. Pour l’export, le 45 mm+ au producteur se situe entre 28 et 35 €/q.

Pomme de terre industrielle non lavée, vrac, départ, hTVA, Nord Seine, €/qt, min – max (moy) (RNM) :

Allemagne
Sur le marché du frais (Rhénanie), au 30 novembre les prix étaient inchangés pour les chair ferme à 32 €/q pour du sortie stockage, et à 30 €/q pour du sortie stockage pour les chair tendre. Pour les chair ferme en vente à la ferme (Rhénanie) les prix variaient entre 11,00 et 12,00 €/q par sac de 25 kg (inchangé). Prix jusqu’à 30,00 €/q ont été donnés pour la qualité supérieure. Bien qu’il n’y ait pas eu de gros changements dans les prix, le marché est plus ferme, notamment en regard des problèmes de qualité (germination, vieillissement prématuré…) et des tares plus élevées constatées… En pommes de terre pour l’industrie (frites), prix plus fermes avec élargissement de la fourchette vers le haut. L’industrie privilégie ses contrats et travaille les lots à problèmes afin de ne rien perdre. Agria à 28,00- 28,50 €/q, Fontane à 27,00 – 27,50 €/q, Innovator / Ivory Russet à 29,00 – 29,50 €/q. Sur le marché de la transformation les prix restent stables et fermes.

En période de départ champs, il faut retirer 1,00 €/q à ces prix pour frais de triage

Grande-Bretagne
Prix moyen producteur (tous marchés confondus) sem.47 : 29,21 € contre 29,10 €/q en sem.46 et 28,32 € en semaine 45).
Sur les marchés du sac, les prix restent en hausse pour les lots de gros calibre dans une large fourchette de 31 à 40 €/q en Maris Piper fritable. Marché moins dynamique en variétés à chair ferme dont les prix restent entre 40 et 47 €/q selon lavabilité (en Charlotte par exemple). Les marchés de gros valorisent la qualité fritable entre 31 (Maris Piper) et 38 €/q (Markies). L’industrie locale offre de 27 à 29 €/q mais il y a aussi de la demande pour l’export vers les usines belges à plus de 30 €/q.

Etats-Unis et Canada
(Source : NAPM/USDA via VTA) : L’arrivée brutale de l’hiver n’a pas permis de terminer la récolte au Canada, et 5.200 ha resteraient en terre, principalement dans le Manitoba, l’Ile du prince Edouard et le New Brunswick. La récolte canadienne est ainsi estimée à 4,6 millions de tonnes, en baisse de 260.000 tonnes par rapport à l’an dernier (-5,3 %). Aux Etats-Unis, seul le Wisconsin a laissé des surfaces non récoltées (+/- 2.000 ha) et la récolte totale états-unienne est évaluée à 20,5 millions de tonnes, en baisse de 2,3 %.

Pour plus d'informations :
FIWAP
www.fiwap.be 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)