L’ail rose de Billom entre au patrimoine immatériel de l’Unesco

L’Unesco vient d’inscrire l’ail rose de Billom, dans le Puy-de-Dôme, dans le patrimoine culturel immatériel de la France. Surnommé « l'or blanc d’Auvergne » par les habitants de la région, cet ail de printemps est cultivé sur des terres argilo-calcaires et le climat continental de la plaine de la Limage. Il est planté entre décembre et janvier, et sa récolte s’effectue en juillet. Il se conserve pendant de nombreux mois après la récolte et ainsi garde ses qualités gustatives.

L’ail d’Auvergne présente des têtes d’un calibre supérieur à 45 mm, sans hampe florale (sans bâton). Chaque tête renferme un groupe de 10 à 18 gousses serrées de couleur rosée.

Sa production est en régression depuis les années 1960. Les producteurs s’efforcent néanmoins de le promouvoir, notamment à travers la confrérie des Grands Goussiers et l’organisation d’une foire à l’ail annuelle à Billom en août. Son entrée au patrimoine de l’Unesco « permet de reconnaître notre savoir-faire traditionnel, de valoriser l’économie rattachée à ce secteur et d’assurer la transmission aux générations futures », explique François Fournier, président de l’association Les champs d’ail de Billom. 

Une reconnaissance de l'Unesco ouvre également la porte pour faire une demande d'Indication géographique contrôlée (IGP), une candidature sera ainsi déposée d'ici fin décembre. 

Source : Europe 1


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)