Geoffroy Bienaimé – Directeur Général de PSL France :

Mangue : Un marché désormais à maturité

Les causes de la médiocrité de la saison de la mangue péruvienne sont multiples. Comme l’explique Geoffroy Bienaimé – directeur général de PSL France – il y a aujourd’hui trop d’opérateurs sur le marché européen. Ces dernières années, les chiffres générés par la filière ont été plutôt intéressants, ce qui a automatiquement suscité de l’intérêt. Beaucoup d’opérateurs ont donc accentué la présence du produit sur le marché à la vente, sans qu’une coordination optimisée toujours ne s’en suive. Mais en tant qu’opérateur global sur des filières orchestrées correctement, Geoffroy Bienaimé considère aujourd’hui qu’il y a une régression en termes de résultats sur la filière mangue. 

Pérou : une campagne prolongée
Depuis quelques années, Geoffroy Bienaimé explique observer un allongement de la campagne péruvienne, qui s’arrêtait auparavant fin janvier. Mais aujourd’hui, le Pérou parvient à rallonger sa campagne d’un mois/un mois et demi de plus. Quant au Mexique, elle commence également plus tôt que dans le passé. Ce qui laisse de ce fait moins de place à l’Afrique pour être présente sur le marché, « sans compter que la mangue africaine est moins intéressante d’un point de vue gustatif ».

Une demande stabilisée
Concernant la demande, elle semble se stabiliser aujourd’hui suite à des années de croissance, notamment grâce au développement de la mangue transportée par avion. Selon Geoffroy Bienaimé, le consommateur éprouvait des difficultés à trouver des mangues gustativement attrayantes. Car l’importation du produit par bateau ne donne pas toujours un résultat gustatif satisfaisant. Certains d’entre eux ont donc été prêts à dépenser un peu plus afin de consommer des mangues provenant du transport aérien. Ce qui a globalement induit ces vingt dernières années une forte progression du marché.

Un marché mature
Selon le professionnel, il y aura toujours un besoin de ce type de produit, du fait qu’il s’agisse de marchés annualisés en termes d’offre. De plus, il y a peu de fruits à fort taux de sucre en contre-saison en Europe. Et à la sortie d’une période estivale agrémentée de la consommation de fruits sucrés tels que des poires, des pommes ou des agrumes, le consommateur est ravi de pouvoir de nouveau se délecter d’un fruit frais gustativement intéressant. Il y aura donc bel et bien toujours un marché pour la mangue, car il est connu et répertorié comme intéressant pour le consommateur. « Nous pouvons considérer qu’il va a minima se stabiliser sur ce même volume de consommation ou légèrement progresser. Mais nous avons maintenant dépassé les fortes croissances de ce produit sur ce marché-là, qui est désormais mature », conclut Geoffroy Bienaimé.

Pour plus d’informations :
PSL France
19 Rue de Toulouse
94642 Rungis Cedex
Tél : +33 1 49 790 940 
Cell. : +33 6 30 793 746
geoffroy@pslfrance.fr 


Date de publication :
Auteur ::
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)