Patrick Michon, gérant de la société Sica Meylim :

Pommes : « 100 % de nos producteurs sont désormais certifiés HVE de niveau 3 »

Cette année, Sica Meylim s’est alliée à Perlim pour former l’alliance Perlim Meylim. Patrick Michon, gérant de la société Sica Meylim, est fier d’annoncer qu’en ce mois de mars 2019, les 40 producteurs de l’alliance dont les vergers s’étendent sur 800 hectares, ont obtenu la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) de niveau 3.


Jachère mellifère et hôtel à insectes, près des vergers

Déjà certifiés ZRP (Zéro Résidu de Pesticides) et bénéficiant du label de qualité AOP (Appellation d'Origine Protégée), la société a souhaité aller encore plus loin dans sa démarche : « Nous avons commencé par faire certifier HVE un de nos plus gros vergers (100 ha) au mois de novembre lorsque nous avons vu que la certification était accessible comptes tenus de nos pratiques culturales actuelles. Nous avons décidé d’étendre la certification à l’ensemble de nos producteurs. Nous avons par exemple à ce titre généralisé le désherbage mécanique sur toutes nos surfaces. La récolte 2019 sera donc issue de pratiques culturales entièrement dépourvues d’herbicides ».


 
HVE : Une certification officielle qui répond à une demande sociétale
« Nous avons souhaité certifier nos vergers en HVE d’abord pour nous démarquer en répondant à une forte demande sociétale, mais aussi parce qu’il s’agit d’une certification officielle. Actuellement, il en fleurit beaucoup d’ordre privé, qui manquent sans doute de reconnaissance. Mais parce que celle-ci émane du ministère de l’agriculture, nous pensons qu’elle bénéficiera d’une forte reconnaissance officielle », affirme Patrick.
 
Un pari plutôt réussi, puisque la récolte 2019 fait déjà l’objet de demandes de la part de GMS qui se montrent particulièrement intéressées par ces produits certifiés HVE.

Désherbage mécanique
 
HVE : « un raisonnement beaucoup plus global qu’une problématique de rentabilité »
Tous les producteurs espèrent évidemment avoir des retombées économiques qui compensent les coûts investis pour obtenir la certification en question. Mais pour Patrick : « Ce qui compte, c’est d’être présent sur le marché avec un produit à haute valeur environnementale. Ce n’est pas qu’une question de rentabilité économique, mais un raisonnement beaucoup plus global. En nous certifiant HVE, nous ne cherchons pas à accoler une étiquette à nos produits dans le but de les vendre plus cher. Changer ses pratiques pour être plus respectueux de l’environnement représente davantage un effort intellectuel et une volonté d’aboutir qu’un effort économique. Il y a toujours un coût quand on veut obtenir de nouvelles certifications, mais qui n’est pas prépondérant dans le raisonnement. Et dans notre cas, cela n’a pas non plus représenté un effort économique particulièrement conséquent. Il s’agit surtout d’une question d’état d’esprit. Convaincre qu’on va y arriver, c’est ça la difficulté principale. Et dans la mesure où l’on peut atteindre ce niveau de certification on le fait ».

Pour plus d’informations :
Patrick Michon
Sica Meylim
La Meynie
24270 Sarlande, France
Tél : +33 5 53 62 21 40 
patrick@meylim.fr 
www.meylim.fr 
 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)