Le phytophthora dans les pommes de terre est devenu plus virulent

Le clone du Phytophthora EU-13 était déjà connu pour être agressif et difficile à combattre. Ces dernières années, deux nouveaux clones se sont multipliés dans le nord-ouest de l'Europe : Eu-36 et EU-37. Ces clones supplantent les EU-13. Les caractéristiques qui ont provoqué l'expansion de ces deux greffons ont maintenant été étudiées par l'Université de Wageningen et la Recherche. Ces informations permettent d'améliorer la stratégie de lutte contre le phytophthora.

Les caractéristiques suivantes, importantes pour le développement du phytophthora dans les feuilles de pomme de terre, ont fait l'objet de recherches :

L'efficacité d'infection des spores ;
La vitesse de croissance du phytophthora dans les feuilles ;
La période de latence ;
La taille des taches sur les feuilles ;
La quantité de spores créées.

Pour la plupart des caractéristiques importantes pour le développement du Phytophthora dans les feuilles, on a découvert que les EU-36 et EU-37 se sont développés plus rapidement et plus intensément que dans l'EU-13. La combinaison de ces caractéristiques se traduit par une agressivité accrue qui pourrait expliquer pourquoi l'UE-13 a été repoussée dans le nord-ouest de l'Europe.

Sensibilité aux fongicides
Des recherches antérieures ont montré que l'UE-37 est moins sensible au fluaziname. La sensibilité de l'EU-36 et de l'EU-37 à un certain nombre d'autres fongicides a maintenant fait l'objet de recherches. Aucune preuve n'a été trouvée que ces clones sont résistants à d'autres fongicides. Toutefois, une tendance constante a été constatée selon laquelle l'UE-36 et l'UE-37 pourraient se développer un peu plus avec de très faibles doses dans les expériences en laboratoire par rapport à l'UE-13.

A la recherche d'une stratégie de combat adaptée
Il s'est avéré important d'être encore plus vigilant dans la lutte contre les clones. Lorsque la pression de la maladie est élevée, les nouveaux clones trouveront plus facilement les points faibles de la stratégie de combat pour provoquer une contamination plus rapidement. Le choix intermédiaire, le dosage et le moment de la pulvérisation, devrait être encore plus précis en présence des deux clones par rapport à la situation d'il y a environ deux ans. En 2019, la recherche devra montrer si la stratégie de combat pour ces deux clones doit être ajustée.

Source : Université et recherche de Wageningen


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)