L'augmentation des coûts incite les petits agriculteurs à renoncer à l'ail

Le prix de l'ail turc augmentera en raison de la baisse de la production

Le secteur de l'ail de la Turquie connaît des problèmes de coûts, ce qui s'est traduit par une production inférieure à la normale. Bien que la qualité soit excellente et que la demande d'ail soit stable, la baisse des volumes a fait en sorte qu'il reste peu de produit après avoir satisfait la demande du marché intérieur.

Kerem Baltu est le directeur export de Tumen Pakeleme ve Tarim (Tumen Tarim) et travaille dans le secteur de l'ail depuis plus de trente ans. Il pense que cette saison aurait dû être la meilleure pour l'ail turc, mais ce n'est pas le cas : « Cette année, la qualité de l'ail turc est meilleure que jamais, en raison du climat favorable, avec des périodes de froid continu, qui affecte la peau et rend le produit fort. Malheureusement, la vérité pour cette saison est différente. Chaque année, les petits paysans doivent abandonner grâce à l'augmentation des coûts de la main d'œuvre et des engrais. C'est de plus en plus dur de faire des bénéfices à mesure que les années passent. » 

La diminution du nombre d'agriculteurs a un impact direct sur l'exportation du produit. « L'ail turc est très populaire en Turquie, grâce à son goût excellent et sa forte odeur. Toutefois, comme la production sera inférieure d'environ 50 % à celle des années précédentes, je doute qu'il reste suffisamment de produits à exporter après avoir approvisionné le marché local. Cela signifie que les prix vont certainement augmenter », explique Baltu.

Lorsque Tumen Tarim exporte son ail, il trouve généralement son chemin vers les pays européens, explique Baltu : « Nous exportons de l'ail en Pologne, en France, en Ukraine et en Italie. Nous avons donc surtout des clients européens. Notre objectif est d'entrer au Royaume-Uni. Nous cultivons environ 4000 tonnes d'ail par an. Nous devons cependant concurrencer l'Espagne, la Chine et l'Égypte, qui ont de l'ail moins cher que nous. Cela n'affecte pas vraiment notre marché, car les Européens privilégient la qualité et le goût au détriment du prix. Pour l'ail frais en Turquie, le prix est d'environ 1,5 euro par kg. » 

Pour plus d'informations :

Kerem Baltu
Tumen Tarim
Tél. : +90 324 454 0088
Fax : +90 324 454 0089
Mobile : +90 532 5936970
kerem@tumen-tarim.com
www.tumentarim.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)