Construction et exploitation d'un nouveau terminal à conteneurs - projet Laurentia

Canada : le Port de Québec, Hutchison Ports et le CN signent une entente

L'Autorité portuaire de Québec (« APQ ») annonce la signature d'une entente commerciale à long terme avec Hutchison Ports, le premier réseau portuaire mondial, et le CN (Canadien National), la plus importante entreprise nord-américaine de transport et d'approvisionnement, pour construire et exploiter le nouveau terminal à conteneurs, appelé projet Laurentia (auparavant Beauport 2020).

Cet accord porte le réseau mondial de Hutchison Ports à 52 ports couvrant 27 pays, dont le Royaume-Uni, l'Espagne, la Pologne, la Suède, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l'Australie, la Chine, le Pakistan, l'Égypte, l'Argentine, le Mexique et le Panama. Hutchison Ports joue un rôle important dans l'industrie maritime mondiale et traite près de 85 millions d'EVP par an, ce qui représente environ 11 % du commerce mondial de marchandise conteneurisée.

Le projet de 775 millions de dollars sera financé principalement grâce à l'investissement conjoint des trois partenaires. L'APQ a également des discussions en cours avec les gouvernements fédéral et provincial pour compléter le financement. Ce nouveau terminal soutiendra des centaines de nouveaux emplois en plein fonctionnement. Hutchison Ports a été sélectionné à l'issue d'un processus concurrentiel dans le cadre duquel l'APQ a invité les principaux opérateurs portuaires internationaux à soumettre des propositions pour participer au projet. HSBC a été l'unique conseiller stratégique et financier de l'APQ tout au long du processus.

« Nous avons choisi Hutchison Ports car c'est un opérateur de renommée mondiale, avec une expérience centrée sur le client, qui partage notre vision de l'efficacité de la chaîne logistique, l'innovation, la sécurité et la préoccupation environnementale. Aujourd'hui, grâce à une coentreprise avec Hutchison Ports et le CN, nous préparons le terrain pour que ce projet soit un succès nord-américain sur le plan commercial et social, sans parler d'un vecteur de développement économique pour le Québec, permettant au Saint-Laurent de gagner en croissance et en compétitivité avec les ports américains », a déclaré Mario Girard, président et premier dirigeant de l'APQ.

L'accord stipule que Hutchison Ports construira l'installation de manutention de marchandises la plus avancée sur le plan environnemental et technologique en Amérique du Nord. C'est une occasion unique pour le futur terminal à conteneurs du Port de Québec de devenir l'un des terminaux ayant la plus petite empreinte écologique au monde.

« Nous sommes heureux de nous associer à l'Administration portuaire de Québec et au CN pour développer le terminal à conteneurs de Québec. Québec deviendra la porte d'entrée de Hutchison Ports sur la côte Est de l'Amérique du Nord. Avec son port en eau profonde entièrement intermodal, sa position stratégique pour atteindre le marché de la région du Midwest et le fort appui des autorités locales, le projet québécois possède tous les atouts pour réussir dans ce marché très important », a déclaré Eric Ip, directeur général du groupe Hutchison Ports.

« Dans une économie tirée par le fret dérivé des dépenses de consommation, les chaînes d'approvisionnement à longue distance doivent être modernes, rentables et fiables. Hutchison est un exploitant de conteneurs de classe mondiale et nous sommes heureux de nous associer à un groupe qui peut faire de ce projet un succès », a ajouté JJ Ruest, président et chef de la direction du CN.

Une nouvelle marque pour un projet exceptionnel : Laurentie
Alors que le projet franchit une étape charnière, l'Autorité portuaire de Québec profite de l'occasion pour dévoiler la nouvelle image de marque de son terminal à conteneurs en eau profonde. En référence à la genèse du continent nord-américain, le projet sera dorénavant connu sous le nom de Laurentie, reflétant la portée continentale et l'importance du nouveau terminal à conteneurs sur le Saint-Laurent.

Il est à noter que le terminal Laurentia, un projet de terminal en eau profonde, possède des atouts stratégiques qui lui permettront de jouer un rôle unique dans la chaîne d'approvisionnement du continent. Principal terminal intérieur en eau profonde en Amérique du Nord, c'est la seule installation dans le Saint-Laurent pouvant accueillir les nouvelles générations de très gros navires. Elle dispose également d'une liaison ferroviaire et autoroutière directe et dispose de tout l'espace nécessaire pour traiter efficacement des milliers de conteneurs par an. Selon une étude de KPMG, pour la seule phase de construction, le projet générera 500 millions de dollars en retombées économiques avec une moyenne de 1267 emplois par année. En bout de ligne, le projet générera des retombées économiques de 84 millions de dollars par année et créera près de 800 emplois, dont 500 emplois directs au Québec.

Le projet de terminal à conteneurs en eau profonde fait actuellement l'objet d'un processus d'évaluation environnementale avec l'Agence canadienne d'évaluation environnementale.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)