Nadège Bottazzo, AOPn Tomates et Concombres de France :

« L’Opération Serres Ouvertes 2019 a été un franc succès »

Du 22 au 25 mai s'est tenue la quatrième édition de l’Opération Serres Ouvertes d’envergure nationale coordonnée par l’AOPn (Association d’Organisation de Producteurs) tomates et concombres de France. A cette occasion, 23 serres ont ouvert leurs portes aux scolaires et grand public. « La première année, nous avions eu 800 visiteurs. 2700 en 2018 et cette année notre objectif d’atteindre les 3000 a largement été dépassé avec 3318 visiteurs », se réjouit Nadège Bottazzo de l’AOPn tomates et concombres de France.


Serres modernes du Val de Loire chez Adrien Quaak, producteur Kultive

« Mettre en avant le savoir-faire français de nos producteurs »
« Nous avons eu l’idée d’organisé cette rencontre entre producteurs et grand public il y a 4 ans pour contrecarrer les aprioris dont les productions sous serres sont souvent victimes. C’est en quelque sorte une façon de dire au public : “ Venez nous rencontrer, nous répondrons à toutes vos questions car nous n’avons rien à cacher ” ».

Si l’objectif initial était de faire connaitre le savoir-faire et les compétences techniques des producteurs français généralement méconnus du consommateur, il s’est peu à peu étendu à « la volonté de mettre en avant la qualité de nos produits qui ont fait l’objet d’un vrai travail sur le plan gustatif en France depuis plusieurs années ».

L’ouverture des serres permet également de présenter le métier aux jeunes qui s’orientent vers une profession agricole : « On trouvait que c’était important via cette opération de communiquer sur le fait que la filière serriste recrute ».

« Beaucoup arrivent avec des aprioris, et repartent en nous demandant pourquoi nous ne sommes pas labellisé bio »
L’ouverture des serres donne lieu à de nombreuses questions : « celle qui revient le plus souvent est la question du lien à la terre : pourquoi produit-on en hors-sol et pas en pleine terre voire même en plein champ ? Nous avons aussi beaucoup de questions sur le plan phytosanitaire. Les visiteurs sont toujours très surpris par l’aspect naturel de nos productions. Ils arrivent avec une vision très industrielle de la serriculture, puis lorsqu’ils apprennent que l’on pratique la lutte intégrée et qu’on utilise par exemple les bourdons pour la pollinisation, il y a généralement un grand effet de surprise. Et puis, beaucoup de questions sur la technicité sont également posées. Ils sont aussi étonnés par l’intensité de l’intervention humaine souvent insoupçonnée. Mais ce qui les surprend au final c’est le goût ».

La culture sous serre : un sujet qui intéresse
Si les statistiques et la qualité des échanges montrent l’intérêt qu’exprime le grand public envers le sujet, les producteurs quant à eux, sont tout autant satisfaits de l’opération : « Certains de ceux qui participaient à l'événement pour la première fois étaient au départ un peu soucieux à l’idée de se lancer. Et aujourd’hui, ils sont enthousiastes à l’idée de renouveler l’expérience parce que c’était un bonheur d’accueillir les gens et de répondre à leurs questions. L’échange est très enrichissant tant du côté du public que des producteurs ».

Pour plus d’informations :
Nadège Bottazzo
AOPn tomates et concombres de France
Tél. : +33 (0)9.67.41.96.50
nadege.bottazzo@tomatesconcombres.fr   
www.tomates-de-france.com


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)