Francisco Riego Ramos, de Martimar :

« Le secteur de la distribution horticole est dans une phase de concentration effrénée »

Le lancement de la marque de cerises Sakura, originaire de la région d'Estrémadure, coïncide avec l'excellent début de saison des cerises dans la vallée de Jerte. Sakura présente différentes variétés de cerises, parmi lesquelles la Californie et la Lapin, avec une couleur grenat intense, des caractéristiques organoleptiques optimales et une saveur exquise. Elles peuvent être trouvées avec tige ou sans tige.

« Nos cerises poussent à Cabezuela del Valle, dans la Valle del Jerte, et sont cultivées à des altitudes différentes, entre 400 et 1 200 mètres. La situation géographique permet un rendement maximal du début de la saison jusqu'au 20 juillet environ. Des variétés précoces telles que la Burlat n'ont subi que très peu de fissures suite aux conditions météorologiques. Les autres variétés n'ont pas été touchées. Je n'ai vu aucune cerise comme celles que nous avons récoltées cette saison sur le marché : sa saveur est exquise, elle a un bon calibre et est esthétiquement attrayante », commente Francisco Riego, Directeur Général de Martimar.

« Notre zone de vente actuelle est l'Andalousie, les îles Canaries et le Portugal, mais nous espérons élargir notre marché. Nous distribuons dans tous les segments : détaillants, grossistes, marchés pionniers et chaînes de distribution », explique Francisco Riego.

Les cerises de marque Sakura sont distribuées dans des cartons de deux kilos par Martimar dans les installations de Mercasevilla et Mercamálaga.

L’excellence d’une marque : main dans la main avec les partenaires d’origine
« Au niveau stratégique, tant aux îles Canaries que sur le reste du territoire national et européen, il est indispensable de développer des relations durables avec les producteurs de premier plan. Dans cette philosophie de différenciation et d’amélioration continue, des marques telles que Sakura émergent, main dans la main avec nos partenaires d'origine », poursuit Francisco Riego Ramos.

« Actuellement, la distribution de fruits et légumes est dans une phase de concentration effrénée. De nombreuses offres d'achat ont été rejetées. Nous aimons ce que nous faisons et croyons que, dans un groupe multinational, nos clients et nos travailleurs perdraient du service et de la qualité et nous renierions notre identité », souligne-t-il. 

De gauche à droite: Alberto Riego Ramos, Francisco Riego Ramos, Miguel Ángel Riego Ramos et Francisco de Asís Riego Martín

« A nos débuts, lorsque nous ne vendions que des bananes des îles Canaries et quelques tomates, nous étions très concentrés sur les réseaux de grossistes. Avec le temps, la vente au détail représente désormais près de 20 % de notre chiffre d’affaires annuel et nous avons des unités opérationnelles spécialisées dans la vente au détail et le service à la clientèle  », commente le Directeur Général.

Fin 2013, Martimar a inauguré une section spécialisée dans la distribution de produits tropicaux et exotiques (bananes, yuccas, avocats, champignons, ananas, mangues, herbes aromatiques et beaucoup d'autres), ainsi qu'une gamme verte et des plats préparés.

Investissement et capital humain pour rivaliser avec les grandes entreprises
« Nous croyons en ce que nous faisons et comment nous le faisons, avec nos clients et nos fournisseurs. Une grande équipe humaine et la détermination de notre famille, ainsi que nos efforts et notre persévérance, nous permettent de nous consolider dans un secteur dominer par les grosses entreprises. Etre une entreprise familiale ne signifie pas investir moins, bien au contraire : ces dernières années, nous avons étendu nos installations à Séville et à Malaga, amélioré nos centres de production aux îles Canaries, créé des secteurs d’activité et des départements de ressources humaines et de marketing. Nous investissons tous nos profits dans l’amélioration,  c’est le seul moyen de continuer à faire face à la concurrence », conclut le Directeur Général de Martimar.


Francisco Riego Ramos, Directeur Général de Martimar

La société est actuellement en cours de certification pour les produits biologiques, et travaille dans une station de conditionnement durable tout en étudiant d'autres sites potentiels.

Cette année, Martimar fête son 50e anniversaire. Après un demi-siècle de vente en gros, l'entreprise a atteint un volume de 32,1 millions de kilos de fruits et légumes en 2018 avec 100 % de références et un chiffre d'affaires de 36,13 millions d'euros.

Pour plus d'informations : 
Cristina Mauleón Marín
Directrice marketing et communication 
Martimar
Mercasevilla ship 3 
41020 Sevilla 
Tél. : + 34 954 99 88 10
Fax. : + 34 954 67 51 71
marketing@martimar.com 
www.martimar.com

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)