Cristina Gutiérrez, Grupo el Ciruelo :

« Les nouvelles variétés stimulent la demande en raisins de table »

La saison du raisin de table a déjà commencé à Murcie avec la récolte des variétés précoces à Mazarrón et Águilas. Elle se poursuivra ensuite dans la vallée du Guadalentín, à Cieza et enfin à Yecla et Puerto Lumbreras. Grupo el Ciruelo, l’une des sociétés leaders dans la production de raisins de table à Murcie, dispose de 2 000 hectares répartis dans ces régions et de 1 000 hectares produisant 50 000 tonnes de raisins de table espagnols sans pépin pour cette saison qui se déroulera de juin à décembre. Cette année sera leur deuxième récolte de raisins bio sans pépin, qu'ils vendent sous leur nouvelle marque BioCiruelo.

« Nous travaillons déjà sur la nouvelle saison espagnole de raisin de table, avec laquelle nous avons de bonnes opportunités de marché grâce au retard des expéditions en provenance d'Égypte. Nous serons en concurrence pendant un moment avec l'Egypte, puis les raisins italiens arriveront. L'année dernière a été difficile, en particulier à la fin de la saison quand il y a eu plus de précipitations que prévu. Nous produisons de grands volumes de raisins tardifs et, heureusement, nous sommes prêts à faire face aux mauvaises conditions météorologiques, car nous protégeons nos plantations avec des couvertures en plastique, mais s'il pleut trop, c'est toujours un défi », déclare Cristina Gutiérrez

Finca El Campico, avec environ 1000 hectares, consacrés au raisin de table et aux fruits à noyau. 

En ce qui concerne l'acquisition de Labrunier, dont ils ont déjà commencé à importer des fruits il y a trois ans, Cristina affirme qu'elle apportera une contribution précieuse à la campagne de contre-saison. « Nous importons de plus en plus de fruits du Brésil, du Pérou, du Chili et d'Afrique du Sud car nous avons de bons programmes d'approvisionnement tout au long de l'année. Les fruits que nous importons de ces pays sont principalement destinés au marché intérieur, à la France et au Portugal. Avec l'achat de Labrunier, nous aurons un meilleur contrôle de la production hors saison, ce que nous faisons déjà en Espagne, où toute la production nous appartient. Ce processus a été long, mais nous avons finalement conclu un contrat de vente. Labrunier conservera ses clients, tant à l'étranger que sur le marché intérieur, qui absorbent environ 50 % de la production. Il ne faut pas oublier que seule l’Espagne est capable de produire du raisin de table pendant 7 mois sans interruption ; ce qui est unique dans le monde, étant donné qu'au cours des cinq derniers mois, nous avons importé des raisins d'au moins quatre pays. »

Au cours des 10 dernières années, des progrès importants ont été réalisés dans le domaine des variétés de raisins de table sans pépin. « Le secteur a beaucoup changé dans ce domaine, et bien qu'il reste encore beaucoup à faire, je pense que les nouvelles variétés que nous possédons depuis 2 ou 3 ans, en particulier celles appartenant à la famille Candy, vont considérablement stimuler la consommation de raisin de table. Il y a deux ans à peine, ce type de raisins n'était demandé que par des marchés tels que le Royaume-Uni et la Scandinavie. Néanmoins aujourd'hui, presque tous les marchés exigent des variétés spéciales. »

Plus de 95 % des raisins d'El Ciruelo sont emballés sur le domaine, où l'entreprise réalise la plupart de ses investissements.

« Nous voyons maintenant des scénarios qui ne se produisaient pas avant l'arrivée de ces variétés, tels que des opérations promotionnelles de raisins sans pépin de grande envergure en plein mois de novembre ou des variétés blanches sans pépin à la fin du mois d'octobre ». Un nouvel et large éventail de possibilités s'ouvre pour les nouvelles variétés de raisins de table », a déclaré le directeur commercial.

L’Italie est l’un des principaux concurrents du raisin espagnol. Bien que sa production de raisins sans pépin augmente et qu’elle parie sur de nouvelles variétés, Cristina affirme que ses travaux sont encore loin derrière ceux de l’Espagne. « L'Italie a quelques années de retard sur l'Espagne en termes d'investissement et de développement de cépages sans pépin. »

« Le secteur n'est pas encore prêt à se débarrasser complètement du plastique »
Au cours des deux dernières années, les consommateurs européens se sont montrés de plus en plus préoccupés par les conséquences négatives que l'utilisation excessive de plastique pourrait avoir sur l'environnement.

« Actuellement, plus de 95 % des raisins sans pépin en Europe sont commercialisés dans des barquettes en plastique et je ne pense pas que le secteur soit prêt à se passer complètement de ce matériau à court terme. Certains choisissent de revenir au système traditionnel de vente en vrac, mais je ne pense pas qu'il y ait d'avenir, car le fruit est ensuite exposé à de nombreux facteurs susceptibles de nuire à sa qualité et à sa durée de vie. Nous étudions actuellement une solution pour réduire l'utilisation de plastique dans nos emballages. Pour le moment, tout va dans le sens des bacs en papier compostables avec thermofixation, mais nous ne savons pas encore si cette solution sera efficace à 100 %. Nous sommes tous préoccupés par ce problème et je pense que, petit à petit, l'utilisation de plastique sera réduite, mais le changement ne se produira pas aussi soudainement comme beaucoup le souhaiteraient. »

Premiers tests avec des envois vers la Chine et le Vietnam
Les principales destinations de cette société, qui se concentre à 95 % sur le marché de la vente au détail, sont le Royaume-Uni, la Scandinavie, les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, l’Afrique du Sud et l’Asie, sans oublier le Portugal et la France (entre autres) mais dans une moindre mesure. Cette année, El Ciruelo effectuera des premiers tests avec des expéditions vers la Chine et le Vietnam, destinations pour lesquelles un protocole d'exportation de raisins de table a récemment été approuvé. L'entreprise possède déjà une expérience dans l'exportation de raisins de table vers des pays asiatiques tels que Singapour et Hong Kong.

« L'ouverture du marché chinois représente de grandes opportunités pour nous, mais aussi de grands défis en termes de logistique, car même s'il est plus favorable pour les raisins de table que pour les fruits à noyau, le protocole est beaucoup plus exigeant. »

 

Pour plus d'informations : 
Cristina Gutiérrez
Grupo El Ciruelo
Tél. : +34 968 630 645
Cell. : +34 629 253 150
cristinagutierrez@elciruelo.com 
www.elciruelo.com 
 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)