La saison du poivron néerlandais se poursuit jusqu'à la semaine 45 environ

Les gros poivrons sont les plus rentables en raison de leur rareté

Le poids des poivrons diminue traditionnellement lentement après le solstice d'été. Les poivrons de catégorie plus lourdes se portent alors plutôt bien, car on trouve moins de poivrons de cette catégorie dans les champs. « Le marché du poivron se caractérise toujours par des fluctuations considérables, mais à partir de la semaine 30, ces extrêmes se résorberont. C'est une assez bonne année pour toutes les couleurs, avec le rouge comme base de référence », confirme un trader.

Jusqu'à la semaine 31 incluse, les prix étaient très bons et les productions étaient élevées. De nombreux producteurs ont enregistré de fortes productions cette saison pendant les pics de production habituels. Pour Hoogweg Paprikakwekerij, cela donne une raison de plus pour récompenser les employés en juillet.

Après un début modéré, le marché à pris de l'ampleur
Des productions élevées ont également été réalisées cette année chez Léon Barendse, producteur de poivrons oranges. « L'été, nous avons eu une bonne période lumineuse qui a suivi après une période morose. Pendant celle-ci, la fixation a pris un peu de retard et avec la lumière supplémentaire, une période fructueuse a suivi. Nous en récoltons aujourd'hui les fruits, de sorte que nous assistons à des pics de production, même si, en fin de compte, cela varie en fonction du cultivateur. »

Les prix ont baissé au cours des deux dernières semaines. Il y a encore beaucoup de poivrons qui sont récoltés, mais ils sont un peu moins lourds. « Au lieu de 5 ou 6 poivrons pour faire 1 kilo, il vous en faut en moyenne 7 ou 8 », selon le négociant. « Dans l'ensemble, vous avez encore beaucoup de produits, alors que ce sont les plus lourds qui rapportent le plus. Après tout, ils sont moins nombreux. »


En plus des grands marchés comme l'Allemagne et l'Angleterre, vous trouverez également des poivrons néerlandais en Norvège (photo). Le prix de 86 couronnes, soit 8,60 € le kilo, est raisonnable.

En attendant le prochain changement
La qualité des poivrons résiste bien malgré la chaleur du début de l'été. Le négociant s'attendait à avoir plus de problèmes après les conditions climatiques extrêmes qu'à connue l'Europe. « Ici et là, on voit des pointes de pourriture ou des taches de brûlure, mais on peut facilement les repérer lors du triage. On peut dire qu'on a échappé à la chaleur ». 

Le négociant s'attend à bien clôturer la saison néerlandaise au cours des deux prochains mois avant de passer aux produits espagnols. « Vous remarquerez le changement dans les semaines 39-40 ».

Léon ne s'attend pas à obtenir de très bons prix pour son produit au cours de ces dernières semaines. « Nous aurons encore des poivrons jusqu'à la semaine 45-46, mais en termes de prix, ce ne seront certainement pas les meilleures semaines. Ce qui aide encore pour le prix de revient, c'est que la plupart des coûts ont déjà été engagés. Dans le passé, les dernières semaines ont parfois été les meilleures, mais maintenant que l'Espagne arrive sur le marché plus tôt et que ses affaires sont de mieux en mieux organisées, cela devient plus difficile. Surtout pour les couleurs moins traditionnelles. Avec le rouge, on a parfois de meilleurs prix à l'automne. »


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)